Justice

Gabon : l’ex-ministre Magloire Ngambia reste en prison

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
L’ex-ministre gabonais Magloire Ngambia est incarcéré depuis début 2017 dans le cadre de l’opération anticorruption Mamba.

L’ex-ministre gabonais Magloire Ngambia est incarcéré depuis début 2017 dans le cadre de l’opération anticorruption Mamba. © YouTube/Africanews

Détenu depuis le 10 janvier 2017 pour des faits de corruption présumée, l’ex-ministre Magloire Ngambia restera en détention. Une nouvelle demande de remise en liberté a été rejetée par la justice gabonaise.

Mercredi 26 juin, la cour d’appel de Libreville a rejeté une nouvelle demande de mise en liberté. Soupçonné de corruption, l’ancien ministre de l’Économie est en détention provisoire (elle ne peut pourtant excéder deux ans, selon le code pénal) depuis le 10 janvier 2017.

Son avocate, Alicia Ondo, qui a demandé à plusieurs reprises sa libération dans l’attente d’un procès qui devait s’ouvrir le 13 mars mais qui a été reporté sine die, s’apprête à déposer une nouvelle demande.

Il est accusé de détournements de fonds publics et de corruption passive, dans des dossiers de construction de logements et de routes notamment liés à l’homme d’affaires italien Guido Santullo, devant la Cour criminelle spéciale

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte