Politique

Éthiopie-France : la remise d’un prix à Abiy Ahmed reportée sine die

Abiy Ahmed lors de son arrivée à Khartoum vendredi 7 mai, pour initier un processus de médiation entre l'armée et l'opposition soudanaise. © AP/SIPA

Confronté à ce qu'il a qualifié de « tentative de coup d’État » dans son pays, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a reporté sa venue à Paris, le 9 juillet, où il devait y recevoir un prix.

La remise du prix Félix-Houphouët-Boigny - Unesco pour la recherche de la paix à Abiy Ahmed, qui devait avoir lieu à Paris le 9 juillet, a été reportée sine die.

Son chef d’état-major et le président de la région Amhara ayant été assassinés dans la nuit du 22 au 23 juin dans ce qu’il a qualifié de « tentative de coup d’État », le Premier ministre éthiopien a en effet reporté sa venue.

Ouattara et Bédié présents

Henri Konan Bédié, l’ex-président ivoirien, qui devait être présent en tant que « protecteur du prix », maintient son séjour en France. Le chef de l’État Alassane Ouattara aussi.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte