Politique

Éthiopie-France : la remise d’un prix à Abiy Ahmed reportée sine die

Abiy Ahmed lors de son arrivée à Khartoum vendredi 7 mai, pour initier un processus de médiation entre l'armée et l'opposition soudanaise.

Abiy Ahmed lors de son arrivée à Khartoum vendredi 7 mai, pour initier un processus de médiation entre l'armée et l'opposition soudanaise. © AP/SIPA

Confronté à ce qu’il a qualifié de « tentative de coup d’État » dans son pays, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a reporté sa venue à Paris, le 9 juillet, où il devait y recevoir un prix.

La remise du prix Félix-Houphouët-Boigny - Unesco pour la recherche de la paix à Abiy Ahmed, qui devait avoir lieu à Paris le 9 juillet, a été reportée sine die.

Son chef d’état-major et le président de la région Amhara ayant été assassinés dans la nuit du 22 au 23 juin dans ce qu’il a qualifié de « tentative de coup d’État », le Premier ministre éthiopien a en effet reporté sa venue.

Ouattara et Bédié présents

Henri Konan Bédié, l’ex-président ivoirien, qui devait être présent en tant que « protecteur du prix », maintient son séjour en France. Le chef de l’État Alassane Ouattara aussi.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte