Économie

Algérie : dix choses à savoir sur Sami Agli, le nouveau patron du FCE

Sami Agli, unique candidat en lice pour la présidence du FCE, à Alger, le 19 avril 2019. © Facebook

Seul candidat en lice, Sami Agli a été élu, le 24 juin, président du Forum des chefs d’entreprise (FCE), le patronat algérien. Une tâche délicate en ces temps troublés.

• Expérience

À 41 ans, il succède à la tête du FCE à Ali Haddad, qui l’avait promu vice-président l’an dernier. Une organisation qui lui est familière : il en est membre depuis 2011 et a été désigné délégué de la wilaya de Biskra. « Je connais bien les arcanes du FCE. Cela me donne une vision transversale de l’action que l’on peut y mener », dit-il.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte