Politique

Côte d’Ivoire : Dacoury-Tabley, l’homme clé du RHDP dans le bastion de Gbagbo

L'ancien mnistre des Eaux et Forêts, Louis-André Dacoury-Tabley.

L'ancien mnistre des Eaux et Forêts, Louis-André Dacoury-Tabley. © CC/Wikipédia

Ancien ministre d’Alassane Ouattara, le député Louis-André Dacoury-Tabley est désormais l’homme clé du parti du président ivoirien à Gagnoa, le bastion de Laurent Gbagbo.

Ses prises de parole sont rares et ses apparitions, discrètes : Louis-André Dacoury-Tabley n’aime guère la publicité. Il n’en reste pas moins un baron du parti d’Alassane Ouattara.

Député de Gagnoa (centre de la Côte d’Ivoire) depuis 2011, il est l’homme clé du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix dans cette région restée un bastion de Laurent Gbagbo.

Il y a un an, il y a été l’un des organisateurs de la visite remarquée d’Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre et candidat putatif du pouvoir pour la présidentielle de 2020.

Quittera-t-il Ouattara ?

Issu d’une famille de notables du Gôh, qui avait « adopté » l’ancien président, Dacoury-Tabley a cofondé le Front populaire ivoirien, avant de passer dans le camp adverse et de devenir, en 2002, le numéro deux des Forces nouvelles.

Désormais brouillé tant avec son « frère » Gbagbo qu’avec Guillaume Soro, l’ex-chef de la rébellion, il est proche d’Alassane Ouattara. Mais, résume un intime du chef de l’État : « Il a quitté Gbagbo, puis Soro. Quand il ne sera plus d’accord avec Ouattara, il le quittera aussi. »

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte