Assurances

Assurance-vie : au Burkina Faso, UAB joue son va-tout pour rattraper le leader Sonar

Jean-Damascène Nignan, directeur général de l'UAB, et Dénis Ouéfraogo, directeur général de Sonar © Montage JA

Jean Damascène Nignan, le patron de l’Union des assurances du Burkina Faso (UAB), a lancé une opération de reconquête du marché de l'assurance-vie. Mais Sonar, l'actuel numéro un, est loin d'avoir dit son dernier mot.

Pour Jean Damascène Nignan, le patron de l’Union des assurances du Burkina Faso (UAB) – détenue par une filiale de Planor Afrique, d’Apollinaire Compaoré –, l’opération reconquête peut commencer. Le 31 mai, il a clôturé l’augmentation du capital de l’UAB pour le porter de 1 milliard à 3 milliards de F CFA (1,5 à 4,6 millions d’euros). Il a désormais les mains libres pour conduire son plan stratégique 2019-2022 (1,42 milliard de F CFA), qui doit lui permettre de disputer la première place à son concurrent Sonar, dirigé par Dénis Ouédraogo.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte