Politique économique

Libre-échange : ces écueils qui peuvent faire dérailler la Zlec

10th Extraordinary Summit of the African Union | Kigali, 19-21 March 201810th Extraordinary Summit of the African Union - Signing of the African Continental Free Trade Agreement | Kigali, 19-21 March 2018© Gabriel,Dusabe/Flickr P. kagame © Gabriel Dusabe/Flickr P. kagame

Dans la mise en œuvre de la Zlec, deux points sont à surveiller de près : le bénéfice de l'accord pour les pays qui n'ont pas de ressources naturelles ou pas d'accès à la mer, et l'avenir des relations commerciale avec l'UE, qui accorde aux APE des conditions d'importation avantageuses.

  • Un accord de riches

La Zlec va-t-elle creuser les inégalités entre pays ? C’est l’une des critiques le plus souvent formulées à l’égard de l’accord. « Des pays comme le Maroc, l’Égypte, le Kenya ou l’Afrique du Sud ont une avance financière qui les protège et qui justifie le fait que la Zlec ne leur fasse pas peur », rappelle Pierre Jacquemot, chercheur à l’Iris.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte