Dossier

Cet article est issu du dossier «Djibouti : la métamorphose d'un carrefour géostratégique»

Voir tout le sommaire
Société

Djibouti : la percée des femmes en politique

Dès 2003 à Djibouti, un premier quota de 10 % leur est réservé dans l’ensemble des administrations ainsi que sur les bancs de l’Assemblée nationale. © Abou Halloyta

Depuis vingt ans, les Djiboutiennes gagnent du terrain dans les sphères politique et sociale. Mais il leur reste beaucoup de chemin à parcourir dans le secteur économique.

Depuis très exactement vingt ans, Djibouti semble décidé à faire sauter le plafond de verre qui empêche les femmes d’exercer toutes les responsabilités dans le pays. Plutôt que de le briser net, les responsables politiques de la petite république s’escriment à le faire disparaître progressivement, pour ne pas heurter une société restée par tradition très patriarcale. À la tête de cette croisade d’un nouveau genre : Ismaïl Omar Guelleh (IOG).

Depuis son arrivée au pouvoir, en 1999, le chef de l’État n’a en effet cessé d’améliorer la condition de ses concitoyennes. C’est lui qui nomme la première Djiboutienne ministre, déléguée certes, et spécifiquement affectée à la promotion de la femme et de la famille. La détentrice du portefeuille, Hawa Ahmed Youssouf, juriste de formation, saisit l’occasion pour s’engager fortement contre certaines pratiques traditionnelles, des mutilations génitales aux mariages forcés. « Elle a joué un rôle fondamental dans la transformation des mentalités djiboutiennes, tout en s’appuyant toujours sur le Coran », estime l’une de ses héritières déclarées, Fatouma Awaleh Osman, l’actuelle maire de Djibouti-Ville.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte