Dossier

Cet article est issu du dossier «Aliou Sall-Frank Timis : l’affaire qui secoue la présidence sénégalaise»

Voir tout le sommaire
Politique

Affaire Petro-Tim au Sénégal : Macky Sall pouvait-il ignorer l’existence du rapport de l’IGE ?

De gauche à droite : l'hommes d'affaires Frank Timis, Aliou Sall et Macky Sall, le président sénégalais.

De gauche à droite : l'hommes d'affaires Frank Timis, Aliou Sall et Macky Sall, le président sénégalais. © Photomontage / Photos : K. Lathigra pour JA / Youri Lenquette pour JA / Sylvain Cherkaoui/Cosmos pour JA

La fuite dans les médias d'un rapport de l'IGE datant de 2012 fragilise la ligne de défense adoptée par l'entourage du président sénégalais dans l'affaire Petro-Tim.

En laissant El Hadj Hamidou Kassé, un proche collaborateur, affirmer que « le rapport de l’IGE [Inspection générale d’État] à propos du contrat Petro-Tim, s’il existe, n’est pas le résultat d’une lettre de mission du président de la République » et que ce dernier « ne l’a d’ailleurs pas reçu », Macky Sall a ravivé la controverse née au Sénégal depuis la diffusion, au début de juin, d’un reportage de la BBC sur les conditions d’attribution de concessions d’hydrocarbures à l’homme d’affaires Frank Timis.

Aussitôt, ce rapport, qui date d’octobre 2012, a fuité. Or, il se révèle embarrassant pour le chef de l’État et pour Aly Ngouille Ndiaye, son ministre de l’Intérieur, qui détenait le portefeuille de l’Énergie au moment des faits.

Karim, Aliou et Macky

Les enquêteurs de l’IGE – rattachée à la présidence – recommandaient en effet le « retrait des permis octroyés [en juin 2012] à Petro-Tim, en raison des irrégularités qui entach[ai]ent la validité de la convention » conclue entre l’État et cette société. Celle-ci venait de recruter Aliou Sall, le frère du président. Avec pour mission, selon la BBC, d’obtenir des nouvelles autorités sénégalaises la signature des décrets officialisant cet accord.

Macky Sall pouvait-il ignorer l’existence et le contenu de ce rapport ? En 2016, Aliou Sall lui-même confiait à JA : « Macky Sall a lancé une enquête de l’IGE. » Quant à Karim Wade, l’IGE l’a auditionné en août 2013, quand il était incarcéré à Dakar.

C’est en effet pendant qu’il était ministre de l’Énergie que le régime Wade avait posé les bases de la convention avec Petro-Tim, en janvier 2012. « L’IGE a rédigé un rapport définitif à la suite de cette audition », assure Seydou Diagne, l’un de ses avocats, qui ajoute que « Macky Sall ne saurait ignorer son existence, puisque nous lui avons adressé plusieurs courriers pour en demander la déclassification ».

Lire les autres articles du dossier

«Aliou Sall-Frank Timis : l’affaire qui secoue la présidence sénégalaise»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte