Elections

Identification biométrique : un marché africain très convoité

Le président sénégalais, Macky Sall, se pliant au processus d’identification lors de l’ouverture de l’aéroport Blaise-Diagne, le 7 décembre 2017. © HO/PRESIDENT’S OFFICE/AFP

Dans un secteur en pleine expansion, les géants internationaux décrochent la plupart des contrats liés à la reconnaissance digitale et faciale. En attendant l’émergence d’un challenger africain.

Le docteur Joseph Atick, président d’ID4Africa, se félicite de la hausse de la participation à son cinquième forum annuel, qui se tient du 18 au 20 juin, à Johannesburg. « Lors de notre premier forum, à Dar es-Salaam, en 2015, nous recevions 300 délégués, parmi lesquels 95 représentants gouvernementaux de 20 pays, explique le responsable. À Johannesburg, nous allons accueillir 1 500 délégués, dont 650 officiels venus de 50 pays », se réjouit-il.

ID4Africa, qu’il pilote depuis sa création, en 2014, associant entreprises spécialisées, gouvernements africains et bailleurs de fonds, promeut « l’identité juridique pour tous en Afrique » à travers des outils de reconnaissance modernes qui utilisent les empreintes digitales, l’iris ou les traits du visage. Selon une estimation de la Banque mondiale, le continent compte à lui seul la moitié des 1,1 milliard de personnes dans le monde incapables de prouver leur identité, ce qui en fait un marché potentiel majeur pour les entreprises du secteur.

Sur le continent, le seul marché des papiers d’identité biométriques et numériques est estimé à 1,4 milliard d’euros par le cabinet spécialisé Acuity Market Intelligence. À l’échelle mondiale, le segment de la reconnaissance biométrique mobile (utilisant smartphones et tablettes, notamment pour des paiements) est appelé à devenir le moteur de ce marché, avec un chiffre d’affaires global qui devrait, selon la même source, passer de 18 milliards d’euros en 2018 à 44,7 milliards en 2022. Cette révolution touchera nécessairement le continent, habitué à sauter les étapes technologiques.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte