Tourisme

Algériens, Marocains et Tunisiens : allocation touristique et fortunes diverses des touristes maghrébins

Marrakech, haut lieu du tourisme au Maroc. © Martin Varsavsky/CC/Flickr

C’est l’une des incongruités des trois pays du Maghreb central : le touriste marocain, tunisien ou algérien désireux de voyager à l’étranger se voit imposer un montant maximal annuel de devises qu’il peut emporter avec lui. C’est ce qu’on appelle « l’allocation touristique ».

Premier constat : non seulement les écarts entre pays sont importants, mais ils se creusent d’année en année. Les Marocains – de loin les mieux lotis – avaient droit jusqu’ici à 40 000 dirhams (près de 3 700 euros) par année civile. Au 1er janvier, la somme a été revue à la hausse, pour tenir compte de l’inflation et de la légère dépréciation de la monnaie. L’Office des changes (OC) en fixe désormais le plafond à 45 000 dirhams. Le royaume ne fait pas de ­distinction entre adultes et enfants, contrairement à la Tunisie et à l’Algérie.

Un adulte tunisien ne pourra disposer chaque année que de 6 000 DT (environ 1 730 euros), quand un enfant n’aura droit qu’à 3 000 DT. Là, la législation n’a pas évolué depuis 2016, alors que le dinar s’est beaucoup déprécié par rapport à l’euro. À dotation égale, le touriste tunisien a donc vu son pouvoir d’achat à l’étranger s’éroder sur trois ans.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte