Politique

Burkina-France : que compte faire François Compaoré ?

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 23 octobre 2019 à 20:55

Francois Compaore (Burkina Faso), agronome, frère de l’ancien president Blaise Compaore (1987-2014), il fut son conseiller pour les questions economiques et charge de mission a la présidence, à Paris, en 2017. © V.Fournier/JA

Alors que le Conseil d’État français doit encore statuer sur la validation de la demande d’extradition de François Compaoré vers le Burkina Faso, le frère de l’ancien président burkinabè est soumis à un contrôle strict en France.

Le 4 juin, la Cour de cassation française a validé la demande d’extradition de François Compaoré vers le Burkina, formulée par les autorités burkinabè dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat, en 1998, du journaliste Norbert Zongo. Il revient désormais au Conseil d’État de statuer.

Selon l’entourage de François Compaoré, ce dernier n’a pas l’intention de quitter Paris, où il réside avec Salah, son épouse, et leurs enfants, d’ici à la fin de la procédure. Ses voyages sont de toute façon soumis à l’autorisation de la justice française, et il doit pointer deux fois par mois au commissariat.


>>> À LIRE – Burkina – Achille Tapsoba : si François Compaoré est extradé, il risque d’être « remis à une justice aux ordres »


Son frère aîné, l’ex-chef de l’État Blaise Compaoré, lui a par ailleurs téléphoné à plusieurs reprises afin de lui témoigner son soutien.

En attendant d’être fixé sur son sort, celui que l’on surnommait « petit président » mène quelques missions de conseil auprès d’entreprises du secteur agricole, en Côte d’Ivoire.