Économie

Tchad : Idriss Déby Itno cherche à attirer les investisseurs du monde arabe

Idriss Déby Itno, le président tchadien, 18 janvier 2017 au palais présidentiel. © Vincent Fournier/JA

Alors que le forum Tchad-Monde arabe se tiendra fin juin à N’Djamena, le président Idriss Déby Itno cherche à attirer les investisseurs, en misant notamment sur le Maroc, l'Arabie saoudite ou le Qatar.

À l’approche du forum Tchad-Monde arabe (26-28 juin, à N’Djamena), Idriss Déby Itno (IDI) cherche à attirer les investisseurs. Pour mener cette action de lobbying, le chef de l’État s’appuie sur le Conseil pour le climat des affaires, qu’il a créé en octobre 2018, et sur Kalzeubé Pahimi Deubet, le secrétaire général de la présidence.

Le 14 mai, ce dernier a rencontré Abdellatif Erroja, l’ambassadeur du Maroc au Tchad, pour évoquer les investissements du royaume dans le pays, en particulier dans les télécoms.


>>> À LIRE – « En dépit de son déficit d’image, le Tchad est mûr pour les investissements étrangers », assure le ministre de l’Économie


Maroc, Dubaï, Turquie, Arabie saoudite et Qatar

Issa Doubragne, le ministre de l’Économie et du Plan, est venu en renfort en mettant sur pied un comité. En fait partie Hissein Brahim Taha, secrétaire général adjoint de la présidence (parfait arabophone, il fut premier conseiller à l’ambassade du Tchad en Arabie saoudite et ambassadeur en France), ainsi qu’Amir Adoudou Artine, président de la Chambre de commerce et d’industrie, qui joue les intermédiaires avec le secteur privé.

Outre le Maroc, IDI mise sur Dubaï (Amea Power, Khalifa), la Turquie (Barer Holding, Summa, Tana Group) et, surtout, sur l’Arabie saoudite et le Qatar, engagés dans une lutte d’influence au Sahel.

Fermer

Je me connecte