Politique

Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé et les « liens sacrés » de la Fesci

Détenu à La Haye, l’ex-secrétaire général Charles Blé Goudé a maintenu le contact avec la Fesci. © ICC-CPI

École du militantisme et de la clandestinité, la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) a été un point de passage clé dans le parcours de certains hommes politiques actuels, tels Guillaume Soro et Charles Blé Goudé.

Ministre de la Jeunesse dans le dernier gouvernement de Laurent Gbagbo, en 2010, Charles Blé Goudé a acquis sa popularité lors de ses années de dirigeant de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), de 1998 à 2000. Il succède alors à un emblématique secrétaire général : Guillaume Soro.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte