Dossier

Cet article est issu du dossier «Changement d’horizon au Togo»

Voir tout le sommaire
Économie

Togo : un retour en grâce auprès du FMI

Le président togolais Faure Gnassingbé avec la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, à Berlin, en 2018. © Présidence Togolaise

L'amélioration des relations entre le FMI et le Togo, tendues en 2016-2017, a notamment permis au pays de retrouver la confiance des bailleurs.

Tendues en 2016-2017 en raison des dérapages budgétaires liés aux investissements massifs dans les infrastructures, les relations entre le FMI, dirigé localement par l’économiste burkinabè Sampawendé Jules Tapsoba, et le Togo sont désormais sous de bien meilleurs auspices.

« Le pays n’a raté aucune revue du Fonds », confie une source proche du dossier, saluant au passage les efforts consentis par l’exécutif pour assainir les finances publiques.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte