Transport aérien

Aéroports : bataille pour les duty free marocains

Christopher Tantoco, vice-président d’International Duty Free Shops (IDFS) et Isabel Zarza, directrice générale Afrique de Dufry © Montage JA

Ancien opérateur unique du marché marocain, International Duty Free Shops voit ses parts grignotées par le leader mondial, Dufry, qui a notamment remporté les meilleurs emplacements dans le nouveau terminal de Marrakech Menara.

D’après leurs entourages, ils se connaissent et se parlent. Mais personne ne sait ce que se disent vraiment les dirigeants d’IDFS, présent dans dix aéroports du Maroc, et de Dufry, numéro un mondial de la détaxe, quand ils se rencontrent.

Fondé en 1989 à la demande de Hassan II par Bienvenido Tantoco, influent magnat philippin du commerce de prêt-à-porter haut de gamme, aujourd’hui âgé de 98 ans, IDFS doit affronter une concurrence qui ne fait que s’intensifier. L’entreprise, désormais présidée par le petit-fils du patriarche, Christopher Tantoco, a joui d’un monopole jusqu’en 2005, puis s’est partagé à égalité les emplacements avec son concurrent.

La force de frappe de Dufry…

Mais à partir de 2016 IDFS a vu le géant suisse remporter des appels d’offres dans le nouveau terminal de Marrakech Menara, puis dans le terminal 1 de Casablanca, inauguré cette année. IDFS y reste présent, mais c’est le suisse qui a décroché les meilleurs emplacements situés après le poste « immigration », alors que le premier était relégué au niveau des transits. La compétition commerciale est vive entre les deux acteurs.


>>> À LIRE –Maroc : Mohammed VI inaugure le nouveau terminal de l’aéroport de Casablanca


D’autant que l’opérateur marocain (plus de 40 millions d’euros de CA, selon nos informations) fait figure de poids plume face aux plus de 7 milliards d’euros de CA de Dufry. S’il ne bénéficie pas de la même force de frappe pour négocier avec les grandes marques, IDFS pouvait espérer garder une longueur d’avance sur le prix des cigarettes, qu’il vendait moins cher.

… Versus la logistique rapide d’IDFS

Las, Dufry s’est finalement aligné pour bénéficier à plein de la manne que représentent les ventes de tabac, 60 % du duty free au Maroc.

Reste à la société des Tantoco l’avantage de la réactivité. Grâce à ses entrepôts, elle bénéficie en effet d’une logistique rapide qui lui permet d’assurer la première le lancement des nouveaux produits.

De quoi inciter Dufry à envisager à terme un rapprochement, lui qui a grandi par acquisitions successives ? En mars, à Louxor, Isabel Zarza, directrice générale Afrique de Dufry, trouvait néfaste pour un aéroport de disposer de deux opérateurs.

Pour le moment, les dirigeants d’IDFS résistent.

Fermer

Je me connecte