Dossier

Cet article est issu du dossier «Changement d’horizon au Togo»

Voir tout le sommaire
Politique économique

[Infographie] Togo : les trois axes du Plan national du développement

Le chef de l’État (à dr.), le 5 avril, à Tsévié (Zio), lors du lancement d’une campagne de vulgarisation du PND. © PRÉSIDENCE TOGOLAISE

Le Plan national de développement (PND) 2018-2022, présenté en mars par l’exécutif, est fondé sur les résultats de la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (Scape) menée par le gouvernement de 2013 à 2017.

Son objectif global est de transformer structurellement l’économie afin que le pays installe une croissance forte, durable, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être social. Soit, d’ici à 2022 : une croissance du PIB de 7,6 % (au lieu de 4,9 % en 2018), générant au moins 500 000 emplois directs, permettant de réduire l’incidence de la pauvreté monétaire à 44,6 % de la population et de faire progresser l’indice de développement humain de plus de 14 %.


>>> À LIRE – Dossier – Togo : la sortie de crise, c’est par où ?


Coût total du plan : 4 622 milliards de F CFA (plus de 7 milliards d’euros), dont 2 999 milliards financés par le secteur privé et 1 623 milliards par l’État. Il repose sur 3 axes stratégiques, autour desquels s’articulent des projets prioritaires.

• AXE 1

Mise en place d’un hub logistique et d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région.

Projets phares : dédoublement de la RN1 (corridor Lomé – Ouagadougou), plateforme logistique multiservice d’Atakpamé, port sec de Cinkassé, mise en valeur des infrastructures aéroportuaires, construction d’un centre de conférences moderne.

AXE 2

Développement de pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives.

Projets phares : agropoles de Kara et de Vo-Zio, parc industriel d’Adétikopé, zone économique spéciale du Port autonome de Lomé (PAL), transformation des phosphates.

• AXE 3

Consolidation du développement social et renforcement des mécanismes d’inclusion.

Projets phares : création de cités modernes en zones urbaines et semi-urbaines, aménagement de 10 villes secondaires, électrification rurale (projet Cizo), accompagnement des femmes et des jeunes entrepreneurs vers l’autonomie.

 

Fermer

Je me connecte