Égalité H/F

Parité au travail : les bonnes pratiques d’Access Bank

Par  | 

Le groupe nigérian Access Bank a adopté une stratégie volontariste pour promouvoir l’avancement des femmes en son sein et a développé des produits financiers qui leur sont destinés.

Comment permettre aux femmes africaines de briser le plafond de verre qui les limite dans le monde du travail ? Au Nigeria, Access Bank, qui développe depuis des années une stratégie volontariste en matière d’émancipation des femmes au sein de l’entreprise, pourrait apporter quelques éléments de solution.

La banque, présidée par la Nigériane Mosun Belo-Olusoga, a obtenu en 2018, un résultat après impôts de 95 milliards de nairas (227 millions d’euros) pour un total de bilan de 11,8 milliards d’euros. Elle dispose de 350 agences dans sept pays subsahariens et a remporté il y a peu, à Kigali, la distinction de Gender Leader, attribuée par l’Africa CEO Forum.

Instances de direction

À l’échelle du continent, un bon marqueur des freins qui subsistent est la représentation des femmes dans les instances de direction. Par rapport au reste du monde, le secteur privé africain n’est pas en retrait, mais il colle à la tendance globale : les femmes sont largement sous-représentées dans la hiérarchie du secteur privé. Selon « Women Matter » un rapport du cabinet McKinsey publié en 2016, « les femmes détiennent 14 % des sièges dans les organes de direction, contre 13 % au niveau mondial.


>>> À LIRE – Anne Thevenet-Abitbol : « Les femmes sont coresponsables du plafond de verre dans l’entreprise »


Plus on s’élève, plus les chiffres sont mauvais : 5 % des directeurs généraux sont des femmes (moyenne mondiale, 4 %). » Pourtant, souligne le cabinet qui a mesuré les performances de 210 entreprises : « Les profits sont en général supérieurs de 20 % dans les groupes où les femmes sont largement représentées. » L’étude ne donne pas d’explication à cette corrélation.

Pour Omobolanle Victor-Laniyan, directrice du département Développement durable chez Access Bank, il y en aurait pourtant une : « Les femmes apportent un bon équilibre. Dans les faits, elles se révèlent plus attentives aux risques, capables aussi de mieux se concentrer… Dans les instances de direction, elles ont de meilleurs résultats », affirme-t-elle.

Omobolanle Victor-Laniyan

Omobolanle Victor-Laniyan © DR

Arrivée il y a près de onze ans dans le groupe, Omobolanle a forgé son expertise de ces questions en commençant dans le journalisme. Durant trois ans, elle rédige une chronique qui se saisit du sujet dans le quotidien nigérian Punch. Puis elle intègre le groupe agroalimentaire britannique Cadbury, à la tête de la Responsabilité sociale de l’entreprise. L’égalité de genre fait partie de son domaine de compétence.

En 2009, elle est recrutée chez Access Bank pour installer le département du développement durable. « Nous avons établi des principes de durabilité, neuf en tout, et le cinquième est consacré à l’émancipation des femmes. Aujourd’hui, ils ont été adoptés par la Banque centrale du Nigeria. » Cette dernière demande notamment que 30 % des membres des organes de direction soient des femmes.

Vie privée et vie professionnelle

D’après une étude du Nigeria’s Wimbiz (Women in Management, Business and Public Service), citée par la BAD, l’objectif est encore loin d’être atteint à l’échelle du pays. En 2014, date butoir posée par la Banque centrale nigériane, l’association établissait que dans les sociétés du secteur financier, dont les banques, 16 % des sièges dans les instances de direction étaient occupés par des femmes. Au sein d’Access Bank, ce seuil est dépassé puisqu’un tiers de ces sièges sont occupés par des collaboratrices.

L’établissement a mis en place différents dispositifs pour changer la donne. Avec l’Access Women Network, les échanges entre les femmes du groupe, quelle que soit leur position, sont encouragés : mise en réseau, ateliers et tutorat pour aider les femmes en début de carrière à vraiment exprimer leur potentiel. « Mais nous avons aussi besoin d’impliquer les hommes, d’où l’établissement des Male Champions for Women, un groupe d’hommes qui se consacre à ces questions. Nous voulons créer un environnement qui soit favorable à ce que les femmes exercent au plus haut niveau. »

« Dans notre société, une femme dont le couple n’arrive pas à avoir d’enfant va subir énormément de pression, notamment venant de sa belle-famille », explique Omobolanle Victor-Laniyan

Une bonne part des échanges et thèmes abordés concerne l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Dans son rapport, McKinsey soulignait qu’il était aussi important de réfléchir à des horaires aménagés, et à une possibilité de travailler à la maison pour alléger le syndrome de la « double journée de travail », qui touche la plupart des femmes.

« Nous vivons dans une société patriarcale qui reste dominée par les hommes, commente Omobolanle Victor-Laniyan. Pour certains, il n’est pas évident que la place d’une femme soit au travail et non juste à la maison. » Pour cela, Access Bank a aussi pris des mesures : une égalité salariale stricte et des avantages sociaux non négligeables. « Cela permet aussi de convaincre l’entourage familial de leur valeur professionnelle », poursuit la dirigeante nigériane.


>>> À LIRE – Kenya : des bourses pour renforcer le leadership des femmes scientifiques


Autre point fort : une politique de congé maternité qui accorde six mois aux femmes et deux semaines aux hommes alors que ce n’est pas une obligation légale au Nigeria. Des packages avantageux pour les traitements de fertilité sont aussi proposés à tous les employés. Access Bank finance également des programmes qui permettent aux hôpitaux d’améliorer leurs standards en la matière. « Dans notre société, une femme dont le couple n’arrive pas à avoir d’enfant va subir énormément de pression, notamment venant de sa belle-famille », explique Omobolanle Victor-Laniyan.

Cette philosophie qui mise sur l’avancement des femmes concerne aussi les services offerts par la banque : depuis juillet 2014, la W initiative, (W comme woman) regroupe des produits ou programmes spécialement destinés aux femmes, tel que le W Power Loan, qui s’adressent aux besoins spécifiques dans trois domaines clés : carrière, entrepreneuriat et vie de famille, avec, par exemple, des prêts, des cursus de formation, une couverture médicale…

« En tant qu’institution financière, nous avons un rôle critique dans la société, basé sur la confiance. Et la confiance doit se gagner », conclut la dirigeante.


Accès au crédit

Récemment lancée, l’initiative W Power Loan appuie les femmes entrepreneuses qui ont des difficultés d’accès au crédit bancaire, une situation d’autant plus compliquée que beaucoup n’ont pas de compte en banque. Depuis juillet 2018, 53 prêts ont été accordés pour un montant de 800 millions de nairas (1,985 million d’euros).

Dans la même période plus de 2 millions de femmes ont pu ouvrir un compte dans une des filiales d’Access Bank. Des sessions pour former à la comptabilité, aux démarches fiscales et légales ont été organisées et ont profité à plus de 94 000 personnes au Nigeria, mais aussi au Ghana, au Rwanda et en Zambie.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Afrique

| Institutions-ONG
Location: Any country in Sub-Saharan Africa Deadline for application:  22 August 2021 The Safe Abortion Action Fund (SAAF) is the only global fund focused exclusively on the right to safe and legal abortion. Through our funding and support we work to de-stigmatize abortion and to enable organisations in low- and middle-income countries to initiate abortion-related projects based on their context. We envision a world where women, girls and people with diverse gender identities have their human rights to abortion and bodily autonomy respected, protected and fulfilled. We are hiring a Senior Finance Adviser to join our growing team. The Senior Adviser will be responsible for the financial oversight of SAAF,  a multi-country and multi-donor funded programme. This will include leading on financial management and reporting systems for the fund, ensuring compliance with donors and IPPF financial management requirements and developing financial capacity strengthening strategy to better support grantee pertners. The Senior Finance Adviser will also manage a subset of grantee-partners relationships. Fluent English and French are essential. Please look at the job description for further details. SAAF is hosted by the International Planned Parenthood Federation (IPPF). The postholder will be housed within the structure of IPPF’s Africa Regional Office (ARO), but will be part of the global SAAF Secretariat, with staff also located in Latin America and Europe. The postholder will be able to work from the IPPF offices (currently in Nairobi and Addis),  or from home if based in other cities or countries in Sub-Saharan Africa. No relocation package will be offered for this role. For more details about these positions, please visit the IPPF ARO website jobs page www.ippfar.org/jobs-and-opportunities/vacancies to view the respective job descriptions and make your application. Interested individuals should submit the following documents:
  1. An application form in the IPPFARO CV format (available on the website job page); and
  2. A 1-page cover letter.
The application documents above must be emailed to  hroffice@ippfaro.org with the job position you are applying for as the subject of the email. To be considered, your application must be received by the 22nd August 2021. Please note that we will not consider applications that are not done in the requested format. First round of interviews for shortlisted candidate will be held on the week starting 30 August 2021. Any questions can be directed to the SAAF Secretariat at info@saafund.org IPPF is an equal opportunity employer. Applications are particularly encouraged from women, persons living with disabilities, candidates openly living with HIV and minorities. IPPF is committed to safeguarding and promoting the welfare of children, young people and vulnerable adults and expects all staff and volunteers to share this commitment. IPPFAR  
2021-07-23 13:36:00
full-time
Afrique

| Institutions-ONG
Program Adviser- Technical Allyship Location: Any country in Sub-Saharan Africa Deadline for application:  12 August 2021 The Safe Abortion Action Fund (SAAF) is the only global fund focused exclusively on the right to safe and legal abortion. Through our funding and support we work to de-stigmatize abortion and to enable organisations in low- and middle-income countries to initiate abortion-related projects based on their context. We envision a world where women, girls and people with diverse gender identities have their human rights to abortion and bodily autonomy respected, protected and fulfilled. We are hiring a Program Adviser - Technical Allyship to join our growing team. The Adviser will help shape and implement the role of SAAF as a convenor of support. The Adviser will understand the grantees-partners’ needs and will play a matchmaker role to ensure that grantee partners tap into local, regional and international expertise provided by other organizations and form new partnerships as a result. The Adviser will also be responsible for managing relationships with a subset of SAAF’s grantee-partners, acting as the reference point for them within the SAAF Secretariat. Fluent English and French are essential. Please look at the job description for further details. SAAF is hosted by the International Planned Parenthood Federation (IPPF). The postholder will be housed within the structure of IPPF’s Africa Regional Office, but will be part of the global SAAF Secretariat, with staff also located in Latin America and Europe. The postholder will be able to work from the IPPF offices (currently in Nairobi and Addis), or from home if based in other cities or countries in Sub-Saharan Africa. No relocation package will be offered for this role. For more details about these positions, please visit the IPPF ARO website jobs page www.ippfar.org/jobs-and-opportunities/vacancies to view the respective job descriptions and make your application. Interested individuals should submit the following documents:
  1. An application form in the IPPFARO CV format (available on the website job page); and
  2. A 1-page cover letter.
The application documents above must be emailed to  hroffice@ippfaro.org with the job position you are applying for as the subject of the email. To be considered, your application must be received by the 12th August 2021. Please note that we will not consider applications that are not done in the requested format. First round of interviews for shortlisted candidate will be held on the 18 and 19 August 2021. The second round of interviews is planned for the week of 23 August 2021. Any questions can be directed to the SAAF Secretariat at info@saafund.org IPPF is an equal opportunity employer. Applications are particularly encouraged from women, persons living with disabilities, candidates openly living with HIV and minorities. IPPF is committed to safeguarding and promoting the welfare of children, young people and vulnerable adults and expects all staff and volunteers to share this commitment. IPPFAR
2021-07-23 13:30:18
full-time
Côte d'Ivoire

| Banque-Finance-Assurance
Poste basé à Abidjan Vous serez en charge de :
  • Assurer l’élaboration et la gestion des procédures et des référentiels RH;
  • Piloter les projets de transformation RH au sein du Groupe;
  • Assurer la maîtrise des Risques RH par une bonne coordination de leur cartographie;
  • Veiller à mettre en place une gouvernance efficace sur les sujets de rémunération, en s’assurant que la stratégie et les politiques définies par les entités sont alignées avec les règlementations locales et la politique Groupe ;
  • Assurer le suivi des coûts RH, en particulier les enveloppes fixes et variables;
  • Coordonner le staffing des postes clés;
  • Animer les processus d’identification des populations clés, des hauts potentiels, des talents émergents et assurer l’établissement des plans de succession (exercices de People Review);
  • Assurer le support à la gestion des collaborateurs en mobilité internationale au sein du Groupe;
  • Superviser l’élaboration des plans de formation Groupe et filiales, en cohérence avec la stratégie business du Groupe et sa déclinaison au niveau des métiers;
  • Piloter l’ensemble de l’activité de formation et le suivi des indicateurs associés; (…).
Vous êtes titulaire d’un Bac + 4/5 en GRH, Psychologie du Travail, Droit ou diplôme équivalent; vous capitalisez huit(08) à dix (10) ans d’expérience minimum dans la Gestion des Ressources Humaines d’une entreprise groupe de préférence dans le secteur financier. Aussi, vous avez une excellente connaissance en matière du droit de l’emploi et du travail. Vous disposez de solides connaissances dans le domaine de la GRH (recrutement, formation, paie, GPEC, etc) et d’excellentes compétences organisationnelles et analytiques. En outre, vous avez acquis une connaissance pratique des logiciels RH. Vous avez d’excellentes aptitudes à communiquer (oral écrit) et à former les membres de l’équipe développant ainsi leurs compétences. Ayant le sens de l’initiative, vous faites montre d’une bonne capacité à travailler efficacement en équipe. Une bonne connaissance de l’anglais est exigée. Merci de nous adresser : Lettre de motivation, CV, photo, prétentions salariales à cv@mce-afrique.net / mce@aviso.ci DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES GROUPE
2021-07-13 13:21:02
full-time
Fermer