Cinéma

Burkina Faso : l’emblématique Ciné Guimbi ouvrira ses portes le 21 novembre 2019

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
La maquette du futur projet du Ciné Guimbi, à Bobo-Dioulasso.

La maquette du futur projet du Ciné Guimbi, à Bobo-Dioulasso. © DR

Le Ciné Guimbi rouvrira à Bobo-Dioulasso le 21 novembre prochain, grâce à une aide de l’UE qui a transité par l’Agence française de développement.

« Le combat a commencé en 2012 », rappelle Berni Goldblat, réalisateur et producteur helvético-burkinabè, président de l’Association de soutien du cinéma au Burkina.

Le 21 novembre, grâce à une aide de l’UE (500 000 euros) qui a transité par l’Agence française de développement, le Ciné Guimbi rouvrira à Bobo-Dioulasso, souvent présentée comme la capitale culturelle du pays mais privée de salles depuis quatorze ans.

Un « hub culturel »

Des festivités seront organisées jusqu’au 24 novembre dans ce lieu transformé en « hub culturel », doté d’un maquis, d’un auditorium multifonction, etc.

Lors du dernier Fespaco, les films primés avaient été projetés sur l’écran de 1962, installé sur une esplanade de 300 places, en plein air. La future grande salle sera construite à cet endroit. Une salle plus petite est en cours de finition.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer