Télécoms

Télécoms : Huawei épargné en Afrique

© Huawei

Face aux sanctions américaines, le géant chinois Huawei conserve sur le continent le soutien des États et des opérateurs. Les conséquences commerciales sont dans l’immédiat limitées.

Le géant des télécoms Huawei a sonné l’heure de la riposte. Le 28 mai, ses dirigeants ont déposé une demande de jugement au Texas, amendant une plainte déposée en mars, pour obtenir l’annulation de l’interdiction faite aux administrations fédérales d’acheter ses équipements.

Depuis plusieurs mois, le président des États-Unis l’accuse d’espionnage au profit de Pékin, ce que le groupe de Shenzhen nie. En mai, Donald Trump a également interdit aux entreprises américaines de lui vendre des composants sans autorisation à partir du 19 août. Dans la foulée, Google, Intel, Qualcomm et Broadcom ont demandé à leurs salariés d’arrêter toute collaboration avec le groupe chinois.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte