Diplomatie

RDC : Félix Tshisekedi monte au front pour reprendre la main sur l’armée

Félix Tshisekedi, le 29 avril à Kinshasa. © DR / présidence RDC

Félix Tshisekedi multiplie les accords avec des partenaires étrangers afin de les impliquer davantage dans la formation de l'armée congolaise. Une manière de tenter de réduire l'emprise de Joseph Kabila sur la hiérarchie militaire.

À l’issue de leur tête-à-tête d’une trentaine de minutes, le 20 mai à Kinshasa, Félix Tshisekedi et le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian ont annoncé un renforcement de la coopération bilatérale entre leurs pays. La France doit notamment participer à la création d’un Collège interarmées de défense destiné à former les plus hauts officiers de l’armée congolaise.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte