Agroalimentaire

Boissons : des brasseurs très investis

Une vue de l'usine Solibra qui fabrique la bière Castel. © Olivier pour Jeune Afrique

Bien que concentré, le secteur de la bière conserve son dynamisme sur le continent, avec des leaders qui multiplient les nouvelles usines.

La soif du continent pour la bière ne se dément pas. Entre 1999 et 2017, la consommation moyenne au sud du Sahara s’est élevée de 4,2 % par an, selon Global Data, soit deux fois la croissance mondiale.

De plus en plus d’opérateurs appartiennent à de grands groupes peu transparents sur leurs activités au niveau national. De fait, la plupart des brasseurs africains sont des filiales des géants mondiaux AB InBev, Diageo (Guinness) et Heineken, et du français Castel. Surtout présent en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest, ce dernier intervient aussi en Éthiopie.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte