Mode

Voyage : les lieux fétiches de Fanta Koné à Cocody

La blogueuse Fanta Koné chez Dozo, à Abidjan, le 27 avril 2019.

La blogueuse Fanta Koné chez Dozo, à Abidjan, le 27 avril 2019. © Katia Dansoko Touré pour JA

L’hôtel Ivoire-Sofitel, le quartier Blockhauss, le Comptoir des artisans… rencontre avec la blogueuse mode et beauté Fanta Koné dans ses lieux fétiches de Cocody, à Abidjan.

Si on la désigne souvent comme influenceuse – elle compte 12 500 abonnés à son compte Instagram et près de 9 000 sur Facebook –, Fanta Koné préfère qu’on lui attribue le titre de blogueuse. « Je trouve que le terme “influenceuse” est un peu fourre-tout et utilisé à tort et à travers dès lors que l’on est connu sur les réseaux sociaux. Cela ne me dérange pas que l’on me colle cette étiquette, mais je me définis avant tout comme une blogueuse mode et beauté », souligne l’ancien mannequin de 29 ans.

À la tête de son propre blog, Fantastyck – où elle partage ses looks, ses coups de cœur mode, beauté, lifestyle, ainsi que les dernières tendances –, depuis 2012, elle est aussi cofondatrice du webzine Fall in Mode. Cette année, elle a joué les égéries pour « Wax Fantastique », l’une des dernières campagnes de Vlisco en Côte d’Ivoire. Tout ça en travaillant au sein d’une organisation internationale dont elle préfère taire le nom.

À Cocody, je peux me rendre dans un maquis prendre un verre avec des amis tout comme aller au casino ou faire la fête en buvant du champagne dans une belle robe de soirée

Originaire de Tingréla, dans le nord de la Côte d’Ivoire, Fanta Koné a quitté Treichville pour s’installer, il y a cinq ans, dans une autre commune d’Abidjan : Cocody. « À Cocody, il y a un côté “choco”, c’est-à-dire que l’on y retrouve un certain luxe, de grandes maisons où vivent des familles assez connues.

Et puis il y a le côté nouchi, qui renvoie à l’aspect plus populaire », explique-t-elle. « À Cocody, je peux me rendre dans un maquis prendre un verre avec des amis tout comme aller au casino ou faire la fête en buvant du champagne dans une belle robe de soirée. » Alors Fanta Koné, nouchi ou « choco » ? Elle dit appartenir aux deux mondes. « Un peu de hype, un peu de nouchi, c’est tout moi. »

• Le salon de coiffure Nappylocks

Le salon Nappylocks.

Le salon Nappylocks. © Issam Zelji pour JA

Quand on l’y retrouve, Fanta Koné finit tout juste de se faire faire des braids. Prix de sa coupe : 20 000 F CFA (30,50 euros). « C’est l’un des premiers salons, à Abidjan, à s’être spécialisé dans le soin des cheveux crépus. Ça fait du bien de trouver un endroit où ton cuir chevelu est respecté. Tout est fait pour que l’entretien soit optimal. » Dans ce salon, fondé par Lova Blassiri, on propose des coupes sur vraies ou fausses locks, mais aussi des tresses ou vanilles réalisées au crochet. Sans compter les soins capillaires. Le tout pour des prix oscillant entre 3 000 et 35 000 F CFA. « Je m’y sens un peu chez moi », assure Koné.

• Le quartier Blockhauss

La quartier Blockhauss.

La quartier Blockhauss. © Issam Zejly pour JA

À peine quitté le faste de l’Hôtel Ivoire, voilà l’entrée du quartier Blokhauss. « Sa proximité avec l’Hôtel Ivoire illustre ce qu’est Cocody, soit une commune entre deux mondes. Je trouve ce quartier authentique. C’est le Cocody véritable. On y trouve les grandes maisons de l’époque coloniale ou de nos anciens hommes politiques. Et puis les gens n’y sont pas forcément riches. Ils sont donc moins superficiels. » Un quartier populaire et jovial où les maquis lui permettent de manger à moindre coût, ajoute-t-elle.

• L’hôtel Ivoire-Sofitel

L’hôtel Ivoire-Sofitel.

L’hôtel Ivoire-Sofitel. © Jacques Torregano pour JA.

Ici, il y a toujours quelqu’un que tu connais, forcément

Pour Fanta Koné, l’Hôtel Ivoire est le cœur de Cocody. « On ne peut pas vivre à Cocody sans connaître cet endroit, avec lequel on a grandi. Il nous faisait rêver quand nous étions plus jeunes. » L’hôtel cinq étoiles est agrémenté d’un deuxième édifice auquel il est relié par un long couloir.

Quand elle s’y rend, la jeune femme aime à s’asseoir au bar pour siroter un verre à l’occasion d’une session musicale en live ou alors se prélasser au bord de la piscine. « Je fréquente aussi le cinéma de l’hôtel. » Dans l’enceinte de l’établissement depuis quelques minutes, Fanta Koné croise plusieurs mannequins au sein de la boutique de luxe Yuxe, mais aussi dans le couloir. « Ici, il y a toujours quelqu’un que tu connais, forcément. Je pense que ce soir un défilé se prépare », souffle-t-elle.

• Le concept-store Dozo

Le concept-store Dozo

Le concept-store Dozo © Issam Zejly pour JA

« Si l’on me cherche à Abidjan, je suis au Dozo, l’endroit idéal pour trouver mes marques favorites. C’est aussi un lieu de retrouvailles pour les créatifs d’Abidjan », indique Fanta Koné. Le Dozo, c’est 70 m² de vêtements, de produits cosmétiques bio et même d’œuvres d’art. Le concept-store de deux étages a ouvert ses portes en août 2018.

On a toujours eu des boutiques consacrées au wax, mais ces griffes ont des approches bien plus citadines et internationales

« De retour à Abidjan, je me suis rendu compte que de nombreuses marques avaient été créées sans qu’il existe une plateforme qui soit à leur image », indique Aziz Doumbia, 28 ans, cofondateur et gérant. « On a toujours eu des boutiques consacrées au wax, mais ces griffes ont des approches bien plus citadines et internationales. » Aussi, on y trouve des marques essentiellement ouest-africaines : d’Elie Kuame à Johanna Bramble, en passant par Skin Gourmet.

• Le Comptoir des artisans

Le Comptoir des artisans.

Le Comptoir des artisans. © Le Comptoir des artisans

Cet endroit des plus raffinés est à la fois un concept-store et un restaurant Art déco. « Les serveurs sont vraiment aux petits soins. Le concept-store est parfait pour chiner. » Et ce que Fanta Koné affectionne tout particulièrement : les desserts proposés et les brunchs du dimanche. Parmi les produits artisanaux que propose le Comptoir, de la mode, de la déco et du chocolat, bien sûr ! Sa terrasse est des plus charmantes grâce à son gazon et à ses nombreuses plantes. « C’est mon petit coin ! »

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte