Politique

Libye : pro et anti-Haftar à Paris début mai sans se croiser

Le maréchal Haftar, au centre, le 29 mai 2018 lors de la rencontre organisée à l'Élysée avec les parties à la crise en Libye.

Le maréchal Haftar, au centre, le 29 mai 2018 lors de la rencontre organisée à l'Élysée avec les parties à la crise en Libye. © Francois Mori/AP/SIPA

Un chassé-croisé a eu lieu le 8 mai dernier à Paris entre Fayez al-Sarraj, le Premier ministre libyen, et Abdelhadi Lahouij, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement rival.

Critiqué par le gouvernement d’union nationale libyen pour son appui supposé au maréchal Khalifa Haftar, Emmanuel Macron a reçu le 8 mai Fayez al-Sarraj, le Premier ministre, et a appelé à un cessez-le-feu en Tripolitaine. L’après-midi même, Abdelhadi Lahouij, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement rival, quittait Benghazi pour… Paris.
Descendu dans un hôtel Best Western du 8e arrondissement, il a été reçu à l’Assemblée nationale et par Philippe Gautier, directeur du Medef International. Il a quitté la capitale française le 11 mai.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte