Politique

Libye : pro et anti-Haftar à Paris début mai sans se croiser

Un chassé-croisé a eu lieu le 8 mai dernier à Paris entre Fayez al-Sarraj, le Premier ministre libyen, et Abdelhadi Lahouij, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement rival.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 14 mai 2019 à 15:38

Le maréchal Haftar, au centre, le 29 mai 2018 lors de la rencontre organisée à l’Élysée avec les parties à la crise en Libye. © Francois Mori/AP/SIPA

Critiqué par le gouvernement d’union nationale libyen pour son appui supposé au maréchal Khalifa Haftar, Emmanuel Macron a reçu le 8 mai Fayez al-Sarraj, le Premier ministre, et a appelé à un cessez-le-feu en Tripolitaine. L’après-midi même, Abdelhadi Lahouij, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement rival, quittait Benghazi pour… Paris.
Descendu dans un hôtel Best Western du 8e arrondissement, il a été reçu à l’Assemblée nationale et par Philippe Gautier, directeur du Medef International. Il a quitté la capitale française le 11 mai.