Diplomatie

Crises libyenne et soudanaise : Alassane Ouattara et Mahamadou Issoufou jouent la carte de l’UA

Alassane Ouattara (à d.) a reçu Mahamadou Issoufou à son domicile du quartier de Riviera Cocody, le 4 mai 2019. © Twitter officiel du président ivoirien Alassane Ouattara

Les présidents ivoirien et nigérien ont abordé début mai à Abidjan la question des crises libyenne et soudanaise, pour lesquelles ils plaident en faveur d'une action concertée au sein de l’Union africaine.

Le 4 mai, Alassane Ouattara a reçu Mahamadou Issoufou à son domicile du quartier de Riviera Cocody (Abidjan). Outre des sujets économiques, tels que le projet de monnaie unique ouest-africaine, dont il est l’un des grands défenseurs, le chef de l’État nigérien a abordé les crises libyenne et soudanaise.

Préoccupé par la montée des périls à la frontière nigéro-libyenne, il a plaidé pour une action concertée au sein de l’UA sous la houlette de son président actuel, l’Égyptien Abdel Fattah al-Sissi, qui soutient le maréchal Khalifa Haftar (les deux hommes se sont rencontrés au Caire le 14 avril).

L’appui de Ouattara

Entouré de plusieurs de ses ministres, notamment de Hamed Bakayoko (Défense), Alassane Ouattara a fait savoir qu’il appuierait l’UA pour l’aider à répondre à ce qu’il considère comme un défi sécuritaire global, y compris au Conseil de sécurité de l’ONU, où la Côte d’Ivoire siège jusqu’en décembre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte