Politique

Burkina Faso : Saran Séré Sérémé, « l’Amazone de Tougan », de la politique à la résolution de crises

Femme d’affaires et ex-députée, Saran Séré Sérémé fut l’une des figures de l’insurrection populaire de 2014 au Burkina. © Facebook officiel Sara Séré Sérémé.

Saran Séré Sérémé, ex-candidate à la présidentielle de 2015 surnommée l’« Amazone de Tougan », a quitté la tête du PDC et la vie politique pour rejoindre le Médiateur du Faso, institution chargée de résoudre les différends entre les citoyens et l’administration.

Femme d’affaires et ex-députée, Saran Séré Sérémé fut l’une des figures de l’insurrection populaire de 2014 au Burkina. Candidate à l’élection présidentielle de 2015, elle n’avait obtenu que 1,73 % des suffrages. Aujourd’hui âgée de 50 ans, « l’Amazone de Tougan » a quitté la tête de son Parti pour le développement et le changement (PDC) et s’est retirée de la vie politique.

Médiateur du Faso depuis septembre 2017, elle s’efforce de dynamiser cette institution chargée de résoudre les différends entre les citoyens et l’administration, et multiplie les sorties sur le terrain.


>>> À LIRE – Présidentielle au Burkina : Saran Séré Sérémé, celle que l’on surnomme l’« amazone de Tougan »


Résolution de crises

Le 7 mars dernier, par exemple, la mairie de Karangasso Sambla (Ouest) a rouvert ses portes après qu’elle a contribué à dénouer la crise qui opposait une partie de la population à son maire.

À la fin d’avril, elle a organisé un « forum national de renforcement de la médiation institutionnelle », qui prend en compte « les valeurs traditionnelles et religieuses » dans un contexte de conflits inter- (et intra-) communautaires.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte