Livres

Littérature : « Grace l’intrépide », dans l’enfer des prostituées nigérianes à Paris

Le trafic a explosé ces dernières années : les Nigérianes forcées à la prostitution en Italie étaient 433 en 2013, 5 653 en 2015, 5 399 en 2017, selon l'OIM (image d'illustration). © Stefano Lorusso Salvatore Pour Jeune Afrique

Après des années d’enquête, l’écrivaine française Karine Miermont livre avec « Grace l’intrépide » un roman brut et sensible sur les prostituées nigérianes à Paris.

Nul n’ignore leur va-et-vient le long de la Dark Road, dans le bois de Vincennes, aux portes de Paris. Mais que savons-nous vraiment d’elles ? La question frappe Karine Miermont lors d’une rencontre au Salon du livre d’Asnières, où elle présente son premier roman, L’Année du chat. Une femme qui a accompagné durant trois années éprouvantes des prostituées nigérianes dans la capitale française se confie à elle. « J’habite dans le XIIe arrondissement, tout près du bois, explique l’écrivaine. Et mon ignorance par rapport à ce qu’elle me racontait, à ce qu’il s’y passait, m’a sidérée. »

Elle ne le sait pas encore, mais elle tient là le sujet de son prochain livre, Grace l’intrépide. Pendant deux ans, cette ancienne productrice et directrice artistique pour la télévision française se documente et remonte le fil du vaste trafic de jeunes filles entre le Nigeria et l’Europe.

Karine Miermont, l'auteure de « Grace l'intrépide ». © Francesca Mantovani Éditions Gallimard

J’avais l’impression qu’en en approchant une je les approcherais toutes, explique l’auteure

Face à une réalité « à la fois terrible et très romanesque », Karine Miermont ressent le besoin d’entrer en contact avec l’une d’elles. « J’avais l’impression qu’en en approchant une je les approcherais toutes », dit-elle. Elle rencontre des policiers, des avocats et des associations, qui deviendront les témoins de son roman aux accents journalistiques. Mais il lui faudra attendre trois ans pour se faire accepter lors des maraudes et établir un lien avec les filles, surveillées étroitement par leurs « madams ».


>>> À LIRE – L’eldorado européen de la prostitution africaine


Fascinée par leur capacité à conserver dignité et « joie » dans la pire des adversités, elle façonne Grace, un personnage de fiction qui incarne toutes ces femmes souvent oubliées mais bien réelles. Originaire de Benin City, dans la région d’Edo, cette adolescente de 19 ans sait qu’en tant qu’aînée c’est à elle de partir en Occident pour soutenir financièrement la famille.

« Broken English »

Et avant le départ, lors du rituel du juju, elle promet de rembourser d’une manière ou d’une autre son exorbitante dette, fixée par ses passeurs à 70 000 euros. Mais jamais elle n’imagine le voyage périlleux, le marché aux esclaves libyen, les eaux mortifères de la Méditerranée, pour finir dans cet enfer de l’exploitation sexuelle, comme la grande majorité de ses 11 000 compatriotes âgées de 16 à 19 ans qui ont débarqué sur les côtes italiennes en 2016. « Je me suis vendue moi-même en croyant trouver la fortune en allant en Europe », raconte-t-elle, fataliste.

Karine Miermont a puisé dans les romans de Chimamanda Ngozi Adichie et de Chigozie Obioma l’imaginaire et la langue de Grace, ponctuée d’interjections, comme autant de lueurs d’espoir dans son sombre récit. Mais au cœur du bois, le vocabulaire se limite à quelques mots de broken English échangés entre prostituées, et juste assez de français pour marchander avec un client.

Prisonnières du réseau et profondément traumatisées, ces jeunes femmes « fonctionnent sur un mode automatique, dans un état qui les rend incapables de penser, de se défendre », affirme Agathe, l’avocate. Grace, enfant du pays igbo, où la parole est considérée comme un art, est là pour leur redonner une voix.

Grace l’intrépide, de Karine Miermont, Gallimard, 160 pages, 16 euros.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte