Dossier

Cet article est issu du dossier «Burkina Faso : dix huit mois pour convaincre»

Voir tout le sommaire
Politique

Burkina Faso : avec le Présimètre, les Burkinabè notent Roch Kaboré

Roch Marc Christian Kaboré.

Roch Marc Christian Kaboré. © Vincent Fournier pour JA

Éducation, santé, sécurité alimentaire, défense et sécurité… Depuis juin 2017, une plateforme citoyenne passe les engagements pris par le président burkinabè au crible de la réalité des mesures mises en oeuvre.

Le Présimètre est une plateforme de veille citoyenne mise en place en juin 2017 par Diakonia, ONG suédoise spécialisée dans les questions de droits humains. Treize organisations de la société civile (OSC) burkinabè participent au projet, soutenu par l’Union européenne et la coopération suédoise.

« Après la présidentielle de 2015, au cours de laquelle nous avons travaillé avec des OSC, nous avons estimé qu’il fallait prolonger l’expérience en donnant la parole aux citoyens pour faire un suivi des engagements pris par le candidat Roch Kaboré lors de la campagne », explique Désiré Yerbanga, chargé de programme au Présimètre.

À l’issue d’un premier sondage réalisé au début de 2017, cinq engagements prioritaires ont été retenus (éducation ; santé ; eau, hygiène et assainissement ; sécurité alimentaire ; formation des jeunes), auxquels se sont ensuite ajoutées des questions émergentes (défense et sécurité, promotion de la femme, promotion de l’environnement, lutte contre la corruption, etc.).

 

Depuis, sur la base de sondages effectués tous les six mois à travers le pays auprès d’un échantillon minimal de 2 000 personnes âgées d’au moins 18 ans, le Présimètre évalue la satisfaction des Burkinabè sur ces questions. Les résultats sont publiés sous forme de rapports semestriels et partagés sur le site www.presimetre.bf.

Le portail met également à la disposition de ses visiteurs des notes conjoncturelles, des documents d’institutions nationales et internationales (déclaration de politique générale du Premier ministre, Christophe Dabiré, budget citoyen 2018, PNDES…).

La plateforme organise par ailleurs des débats sur la gouvernance et sur l’action de l’exécutif qui apportent un éclairage aux citoyens, notamment avec l’émission de radio Le Dialogue citoyen, où les Burkinabè peuvent échanger chaque mois avec un ministre différent.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte