Transport maritime

Port de Djibouti : le Fonds souverain d’Oman remplace CMA CGM

Terminal à conteneurs de Doraleh, Djibouti (2013) © Vincent Fournier/Jeune Afrique © Vincent Fournier/JA-REA

Jeudi 4 avril, la cour arbitrale de Londres a ordonné le paiement de 385 millions de dollars de compensation à la suite de l’éviction de DP World par Djibouti.

Parmi les critiques adressées par le pays au dubaïote figurait le peu d’efforts consentis par l’opérateur pour faire du port une place forte du transbordement. Il y a un an, Djibouti pensait avoir trouvé le partenaire idéal avec CMA-CGM* pour investir dans cette activité. L’armateur a-t-il eu peur d’être poursuivi par DP World ?

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte