Politique

Gabon : la garde rapprochée d’Ali Bongo Ondimba

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 12 novembre 2019 à 16:27

Ali Bongo Ondimba entouré du Premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé, et du directeur de cabinet, Brice Laccruche Alihanga, le 25 février 2019. © PR Gabon

Après son AVC d’octobre 2018, et une longue convalescence, le chef de l’État gabonais est rentré au pays le 23 mars. À la surprise générale, il avait remanié ses équipes, le 26 février, en Conseil des ministres. Il s’appuie notamment sur ce quatuor pour aborder une nouvelle phase de son second septennat.

• Brice Laccruche Alihanga, le directeur de cabinet

Brice Laccruche-Alihanga

Brice Laccruche-Alihanga © DR

Directeur de cabinet. En l’absence d’ABO, cet ancien directeur de BGFI Gabon a géré non sans difficulté les affaires courantes à Libreville. À 38 ans, il tient toujours les rênes du Palais du bord de mer, aux côtés de Jean-Yves Teale, le secrétaire général de la présidence.


>>> À LIRE – Gabon : la folle semaine d’Ali Bongo Ondimba à Libreville


• Cyriaque Andjoua, le nouveau « Monsieur Sécurité »

Des soldats gabonais sur le tarmac de l’aéroport de Libreville, en 2010 (archives).

Des soldats gabonais sur le tarmac de l’aéroport de Libreville, en 2010 (archives). © REMY DE LA MAUVINIERE/AP/SIPA

Le « Monsieur Sécurité » du chef de l’État, dont il est le cousin (son père, Fidèle Andjoua, est le frère de feu Omar Bongo Ondimba). Il succède au Sud-Coréen « Monsieur Park », qui vient de prendre sa retraite.


>>> À LIRE – Gabon : à peine rentré à Libreville, Ali Bongo Ondimba fait le ménage dans son entourage


• Grégoire Kouna, patron de la Garde républicaine

GRÉGOIRE KOUNA

GRÉGOIRE KOUNA © DR

Patron de la Garde républicaine depuis l’époque d’Omar Bongo Ondimba. Est le supérieur du saint-cyrien Frédéric Bongo, demi-frère du président et patron des services spéciaux de ladite Garde.

• Jean-Luc Ndong Amvame, l’aide de camp

L’aide de camp. En véritable garde du corps, ce lieutenant-colonel de la Garde républicaine est l’un des seuls à n’avoir jamais quitté le chef de l’État durant toute sa convalescence en Arabie saoudite et au Maroc.