Dossier

Cet article est issu du dossier «Démission de Bouteflika : les six semaines qui ont ébranlé l'Algérie»

Voir tout le sommaire
Politique

Algérie : Abdelaziz Bouteflika, le roi est nu

Portrait du président Bouteflika en 2014 (image d'illustration). © PATRICK BAZ/AFP

Lâché de toutes parts sous la pression de la rue, Abdelaziz Bouteflika vit sans doute ses derniers jours à la tête de l’État. Tandis que son camp s’entre-déchire…

Dans sa résidence médicalisée de Zeralda, sur le littoral algérois, le ­président Bouteflika est, en ce mois de mars, tel le général romain Marc-Antoine dans l’œuvre de William Shakespeare. Reclus dans son palais d’Alexandrie, abandonné par ses troupes à l’heure où il doit livrer sa dernière bataille contre l’empereur Octave, Marc-Antoine maugrée : « J’ai appris aux lâches à se sauver et à montrer leur dos à l’ennemi. Amis, quittez-moi ; je suis décidé à suivre une voie dans laquelle je n’ai aucun besoin de vous. »


>>> À LIRE – [Tribune] Abdelaziz Bouteflika, ce roi Lear qui voulait mourir sur scène


Le départ d’Abdelaziz Bouteflika n’est plus qu’une question de jours, peut-être d’heures. Démission, destitution pour maladie ou expiration du quatrième mandat le 28 avril, les modalités restent à définir. Mais la fin est inéluctable, et voilà que le raïs se trouve abandonné par ceux qui lui juraient fidélité il y a encore un mois. « Abdelaziz Bouteflika a mis vingt ans à bâtir un système qui s’est écroulé en cinq semaines », résume un homme du sérail qui a longtemps collaboré avec le chef de l’État.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Lire les autres articles du dossier

«Démission de Bouteflika : les six semaines qui ont ébranlé l'Algérie»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte