Politique

Les ténors qui défendent Maurice Kamto se préparent, Alice Nkom à la Grande Loge de France…

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 12 novembre 2019 à 16h29
JA

© JA

Les ténors du barreau camerounais et français qui assurent la défense de l’opposant Maurice Kamto se préparent, l’avocate camerounaise Alice Nkom s’exprimera devant la Grande Loge de France… Chaque semaine, Jeune Afrique vous rend compte de l’activité des contre-pouvoirs africains.

• Affaire Kamto : cinq ténors en lice

Maurice Kamto dirige le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC).

Maurice Kamto dirige le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). © Jacques Torregano pour JA

Arrivés à Yaoundé le 16 mars, les avocats Éric Dupond-Moretti et Antoine Vey se sont entretenus à plusieurs reprises à l’hôtel Hilton avec trois ténors du barreau camerounais, Sylvain Souop, Hippolyte Meli Tiakouang et Emmanuel Simh, au sujet de la défense de l’opposant Maurice Kamto. Il a été convenu que les Français représenteraient les intérêts du leader du MRC auprès des instances internationales, et leurs confrères, devant les juridictions camerounaises.

Dupond-Moretti et Vey ont rencontré Jacques Boudoin Misse Njone, le juge d’instruction, et Thaddée Engono, le commissaire du gouvernement près du tribunal militaire. Enfin, ils ont pu parler durant douze heures avec Maurice Kamto et ses coaccusés, à la prison principale de Kondengui.

• Cameroun-France : Alice Nkom aux premières loges

Alice Nkom (Cameroun), avocate, activiste et militante des droits de l'homme, le 19 septembre 2014 à Paris.

Alice Nkom (Cameroun), avocate, activiste et militante des droits de l'homme, le 19 septembre 2014 à Paris. © Vincent Fournier/JA

Le 18 avril, à l’hôtel de la Grande Loge de France (GLF), à Paris, l’avocate camerounaise Alice Nkom s’exprimera dans le cadre d’une conférence sur les « droits humains et [les] discriminations basées sur le genre », en présence de Marc Henry, ancien grand maître de la GLF, et de Najat Vallaud-Belkacem.

Nkom a souhaité partager l’affiche avec l’ex-ministre française des Droits des femmes, qu’elle connaît de longue date. Elle avait auparavant convaincu la GLF, avec l’aide de Jean-Marie Doumbé, son ex-grand maître adjoint, de s’engager en faveur de la dépénalisation universelle de l’homosexualité, son cheval de bataille.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte