Politique

Côte d’Ivoire : Ahoussou-Kouadio, président du Sénat, marche sur des œufs avec Alassane Ouattara

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Jeannot Ahoussou-Kouadio, le président du Sénat, le 12 avril 2018.

Jeannot Ahoussou-Kouadio, le président du Sénat, le 12 avril 2018. © Luc Gnago/REUTERS

En attendant l’ouverture solennelle de la session du Sénat, début avril à Yamoussoukro, Jeannot Ahoussou-Kouadio, son président, ne sait quel sort lui réserve Alassane Ouattara.

Le 18 mars, le chef de l’État l’a reçu en audience afin qu’il clarifie sa position au sujet du RHDP, le parti unifié. Ahoussou-Kouadio a alors réaffirmé son attachement au PDCI d’Henri Konan Bédié, qu’il ne souhaite pas quitter, mais se dit « disponible ».
Selon nos sources, Alassane Ouattara tolère, pour le moment, ce positionnement d’Ahoussou-Kouadio, qui n’a rejoint ni la dissidence modérée du PDCI-Renaissance de Daniel Kablan Duncan, le vice-président, ni le mouvement Sur les traces d’Houphouët-Boigny, de Kobenan Kouassi Adjoumani, le ministre des Ressources halieutiques.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte