Politique

Guinée : Sékouba Konaté serait toujours opposé à une révision constitutionnelle

Sékouba Konaté à Paris, le 7 avril 2010.

Sékouba Konaté à Paris, le 7 avril 2010. © Vincent Fournier / Jeune Afrique

L’ancien président de la transition Sékouba Konaté, qui a désormais posé ses valises en France, ne serait toujours pas favorable à une révision constitutionnelle, selon l’un de ses proches. Celle-ci permettrait à Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

Il n’est pas retourné en Guinée depuis qu’il a transmis le pouvoir à Alpha Condé, le 21 décembre 2010. Après une éprouvante transition militaire (2008-2010), au cours de laquelle il remplaça le capitaine Dadis Camara, suivie d’un check-up médical, le général Sékouba Konaté fut nommé chef de la Force africaine en attente, à Addis-Abeba.

Commença une aventure marquée par des ennuis judiciaires (en 2013, il fut accusé de trafic de devises, aux États-Unis), par un accident domestique (en 2014, durant son séjour à Addis, il fut gravement brûlé) et, en 2016, par son départ du Maroc, où il avait élu domicile, et où il n’était plus le bienvenu en raison des bruyantes critiques qu’il adressait au pouvoir guinéen.


>>> À LIRE – Sékouba Konaté : l’homme qui n’aimait pas le pouvoir


Suivi de l’actualité africaine

Aujourd’hui encore, « il est farouchement opposé à une révision constitutionnelle [qui permettrait à Condé de briguer] un troisième mandat. Il en est obsédé », souffle l’un de ses proches.

L’ancien président de la transition a désormais posé ses valises en France. Avec Aïssatou Bah, son épouse, et ses quatre enfants, il vit dans un pavillon à Enghien-les-Bains, près de Paris. Passionné de débats télévisés, de documentaires de National Geographic et d’enquêtes criminelles, il suit de près l’actualité africaine. Son livre de chevet : L’Art de la guerre, de Sun Tzu. Une stratégie pour mieux rebondir ?

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte