Politique

Maroc : Koulchi Moumkine, nouveau venu sur l’échiquier politique

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 20 mars 2019 à 22h37
Hamza Hraoui, une des chevilles ouvrières de la campagne dEmmanuel Macron au Maroc.

Hamza Hraoui, une des chevilles ouvrières de la campagne dEmmanuel Macron au Maroc. © DR

Plusieurs personnalités de la société civile marocaine s’apprêtent à lancer un nouveau mouvement politique baptisé Koulchi Moumkine (« Tout est possible »).

Le communicant Hamza Hraoui, Zakaria Garti, l’ancien président de l’association Tizi (pour la jeunesse), et l’avocat Mehdi Megzari, associé chez Sayarh & Menjra, font partie des personnalités qui s’apprêtent à lancer un mouvement politique le 21 mars à Casablanca.
Koulchi Moumkine (« Tout est possible ») se veut progressiste, cherche à attirer de jeunes cadres et ne s’interdit pas de participer aux prochains scrutins. Hamza Hraoui avait été l’une des chevilles ouvrières de la campagne d’Emmanuel Macron au Maroc.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer