Dossier

Cet article est issu du dossier «Mali : l'heure du sursaut ?»

Voir tout le sommaire
Politique économique

Mali – Boubou Cissé, ministre de l’Économie : « Nous continuerons à réduire les impôts des entreprises »

Boubou Cissé (Mali), ministre de l'Economie et des Finances, dans son bureau à Bamako, le 08.06.2016. © Sylvain Cherkaoui pour JA © Sylvain Cherkaoui pour JA

Après trois ans à la tête du ministère malien de l’Économie et des Finances, Boubou Cissé, 45 ans, s’est imposé comme l’un des poids lourds du gouvernement. Avec le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, il prépare un recentrage de l’économie afin qu’elle ne dépende plus exclusivement de l’or et du coton.

Pour mener à bien son plan de diversification de l’économie, le ministre malien de l’Économie et des Finances, Boubou Cissé, devra réaliser un programme d’infrastructures de 15 000 milliards de F CFA (22,87 milliards d’euros). Étant donné que l’État ne peut financer seul cet effort, il convie le secteur privé à un partenariat pour mener à bien ce décollage.

Jeune Afrique : Pourquoi la croissance de votre économie ne dépasse-t-elle pas 5 % par an ?

Boubou Cissé : Nous avons fait plus en 2014, avec 7 %. Et depuis, notre croissance moyenne annuelle est supérieure à 5 %. C’est une croissance robuste, que nous avons obtenue grâce à des efforts importants en matière de réformes et de consolidation macroéconomique.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte