Politique

Patrice Talon reçoit le président de la Cour constitutionnelle, Aziz annule ses déplacements…

Le président béninois Patrice Talon a reçu le président de la Cour constitutionnelle avant de rencontrer l’opposition, Mohamed Ould Abdelaziz ne voulait pas quitter Nouakchott avant la nomination de Ghazouani comme dauphin… Chaque semaine, Jeune Afrique vous dévoile les coulisses du pouvoir. Plongée dans les secrets des chefs d’État et de leur premier cercle.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 12 novembre 2019 à 16:38

Secrets de Palais © JA

• Bénin : réunion chez Talon

Patrice Talon © Francois Guillot/AP/SIPA

Patrice Talon © Francois Guillot/AP/SIPA

Avant de rencontrer l’opposition, le 25 février, Patrice Talon a fait le point de la situation le 23, à son domicile, avec Joseph Djogbénou, le président de la Cour constitutionnelle, ainsi qu’avec ses ministres Sévérin Quenum (Justice) et Sacca Lafia (Intérieur). Ce dernier lui a résumé les irrégularités qui auraient été découvertes sur les listes de l’opposition, empêchant quatre de ses partis de présenter leurs candidats aux législatives du 28 avril.

• Mauritanie : Aziz à la maison

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz à Nouakchott, le 2 juillet 2018. © Ludovic Marin/AP/SIPA

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz à Nouakchott, le 2 juillet 2018. © Ludovic Marin/AP/SIPA

Mohamed Ould Abdelaziz a annulé tous ses déplacements à l’étranger. Le président n’a pas souhaité se rendre au sommet UE-Ligue des États arabes à Charm el-Cheikh, le 24 février, ni à celui sur le réchauffement climatique au Sahel, à Niamey, le 25. Il tenait absolument à rester à Nouakchott avant que la majorité présidentielle ne désigne Mohamed Ould Ghazouani comme son dauphin le 1er mars.