Médias

« La revue » n°82 : comment finissent les dictateurs

Le numéro 82 du bimestriel "La Revue" est en vente dans les kiosques depuis le 1er mars. © DR

À la Une du numéro 82 du bimestriel « La Revue », en vente dans les kiosques depuis le 1er mars : un tour d’horizon des dictatures d’hier et d’aujourd’hui, une analyse des soulèvements populaires français et l'Égypte, entre les baïonnettes et la truelle.

Le nombre de dictatures a augmenté depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, qui a pourtant marqué la défaite des régimes de type fasciste. En Asie, la plupart des dictateurs sont morts au pouvoir ou y sont encore. En Amérique latine, en revanche, les caudillos font rarement de longs jours à la tête de l’État. Très souvent, ils sont renversés par leur propre armée.

C’est dans les anciennes républiques soviétiques du Caucase et de l’Asie centrale – Azerbaïdjan, Kazakhstan, Tadjikistan, Tchétchénie, Turkménistan… – que se compte, à l’heure actuelle, le plus grand nombre de régimes dictatoriaux. Tour d’horizon des dictatures d’hier et d’aujourd’hui.

Tunisie : Abdelkrim Zbidi, l’homme providentiel ?

Ministre tunisien de la Défense presque sans discontinuer depuis la révolution, Abdelkrim Zbidi est cité comme un possible chef du gouvernement, voire comme un candidat consensuel à la présidentielle de 2019.

France : pourquoi tant de haine ?

Spécificité française, les soulèvements portent souvent leur lot de terreur. La haine assumée et décomplexée est de retour dans le pays.

Égypte, entre les baïonnettes et la truelle

Dans les coulisses du renouveau économique du pays, une armée puissante, des intérêts privés, des crédits, des accords politiques dangereux. Et un peuple dompté. Pour le moment.


À lire aussi dans ce numéro

  • Tunisie : une anomalie arabe

Quels sont les facteurs qui font de la transition démocratique tunisienne une expérience exceptionnelle ? Tunisia, an Arab Anomaly est le titre d’un ouvrage de Safwan M. Masri. Une remarquable somme encyclopédique consacrée à ce pays, petit par la taille mais à l’histoire si riche.

  • Maladie de Lyme : le nouveau scandale sanitaire

Cette maladie, transmise par la tique, détériore le système immunitaire et donne lieu à des erreurs de diagnostic. La non-prise en considération de sa forme chronique rappelle l’ignorance qui avait entouré, à l’époque, le fléau du sida.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte