Dossier

Cet article est issu du dossier «Démission de Bouteflika : les six semaines qui ont ébranlé l'Algérie»

Voir tout le sommaire
Société

Mobilisation anti-Bouteflika en Algérie : pourquoi les jeunes disent non

Des étudiants algériens lors des manifestations du 26 février à Alger, pour dénoncer la candidature du président Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat. © Anis Belghoul/AP/SIPA

Depuis quelques jours, une grande partie des moins de 30 ans se mobilise, avec enthousiasme et détermination, contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat. Décryptage.

Le vendredi 22 février avait mal commencé pour Hania Chabane, 24 ans, comédienne et assistante de production dans une société privée. Arrivée tôt le matin place du 1er-Mai (Alger centre) pour participer à la première manifestation contre le cinquième mandat du président Bouteflika, Hania est immédiatement arrêtée par des policiers en civil. Après cinq heures au commissariat, elle est relâchée. La suite de sa journée sera euphorique. Présente dans le cortège des manifestants qui défilent devant la Grande Poste, Hania est portée par la foule dans une ambiance joyeuse et fiévreuse comme la capitale n’en pas connu depuis des lustres.


>>> À LIRE – Manifestations anti-Bouteflika : « Ouyahia, l’Algérie n’est pas la Syrie ! »


Le lendemain, sa photo, bras en croix et emblème national à la main, devient virale. Une icône de la protestation est née. « Le matin, je me suis sentie seule dans ce commissariat, raconte Hania. L’après-midi, je me suis sentie protégée par la foule. Rien ne pouvait m’arriver. »

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Lire les autres articles du dossier

«Démission de Bouteflika : les six semaines qui ont ébranlé l'Algérie»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte