Politique

Côte d’Ivoire : la garde rapprochée de Simone Gbagbo

Simone Gbagbo, le 15 janvier 2019 dans sa résidence de Cocody.

Simone Gbagbo, le 15 janvier 2019 dans sa résidence de Cocody. © REUTERS/Thierry Gouegnon

Libre depuis le 8 août 2018, elle occupe à nouveau une place de choix au sein du Front populaire ivoirien, même si elle reste dans l’ombre de Laurent Gbagbo. Son époux a repris les rênes du parti en novembre, mais, à Abidjan, c’est elle qui occupe le terrain, avec l’aide d’un carré de fidèles, dont certains sont très discrets.

• Rodrigue Dadjé

Ange Rodrigue Dadjé avocat des Gbagbo, à Abidjan, Côte d'Ivoire le 12 octobre 2017.© Olivier pour JA © Olivier pour JA

Avocat. A défendu plusieurs personnalités proches de Laurent Gbagbo. Surtout, a été le conseil principal de Simone lors de son procès à Abidjan. Au fil des mois, ils sont devenus très complices. Fait partie de son cabinet d’ancienne première dame, où il traite tous les aspects juridiques.


>>> À LIRE – Me Dadjé : Gbagbo un jour, Gbagbo toujours


• Corentin Akpa

Des partisans de Laurent Gbagbo, à Abidjan, lors d'une retransmission de son procès devant la CPI en janvier 2016. © REUTERS/Luc Gnago

Directeur de cabinet, il l’accompagne au quotidien, centralisant le travail réalisé par son équipe. Faisait déjà partie de son cabinet lorsqu’elle était première dame. Lui est resté fidèle durant ses années de détention.


>>> À LIRE – Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo reprend les rênes du FPI


• Arthur Wayou

Simone Gbagbo à son arrivée à sa résidence, après sa remise en liberté, mercredi 8 août 2018. © REUTERS/Thierry Gouegnon

Intime de la famille. Laurent est le cousin de son père, Simone est son témoin de mariage. A intégré le cabinet de celle-ci peu après sa sortie de prison. Quelques jours plus tôt, il avait été nommé au secrétariat national du FPI.


>>> À LIRE – Côte d’Ivoire – Damana Pickass : « Laurent Gbagbo doit pouvoir rentrer au pays »


• Claudine Ehivet Ouattara

Simone Gbagbo, quelques minutes après l'annonce de l'acquittement de Laurent Gbagbo, à son domicile d'Abidjan. © Vincent Duhem pour JA

Sa sœur et son premier soutien lors de sa détention à Odienné, puis à l’École de gendarmerie d’Abidjan. Était la seule personne dont les visites étaient facilitées par le procureur de la République. Membre du secrétariat général du FPI, elle conseille toujours Simone.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte