Diplomatie

ONU : la garde rapprochée d’António Guterres

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 12 novembre 2019 à 16h45
António Guterres, le secrétaire général de l’ONU.

António Guterres, le secrétaire général de l’ONU. © UN/E. Schneider

Centrafrique, Mali, RD Congo, Libye… Le secrétaire général de l’ONU est très actif sur le continent. António Guterres consulte régulièrement l’Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l’OMS, le Kényan Mukhisa Kituyi, qui dirige la Cnuced, ou Phumzile Mlambo-Ngcuka, une ex-militante de l’ANC aujourd’hui à la tête d’ONU-Femmes. Pour gérer les dossiers africains, il s’entoure de conseillers aux profils très variés.

• Amina J. Mohammed

Amina J. Mohammed.

Amina J. Mohammed. © UN Photo/Mark Garten

Vice-secrétaire générale de l’ONU et ex-ministre de Muhammadu Buhari, cette Nigériane a travaillé avec Ban Ki-moon, le prédécesseur de Guterres. Elle a été membre du comité que Paul Kagame a créé en 2016 en vue de réformer l’UA. Elle a collaboré avec la Fondation Bill et Melinda Gates.


>>> À LIRE – António Guterres : « Pas de demi-mesures pour le maintien de la paix »


• Huang Xia

Envoyé spécial de l’ONU dans la région des Grands Lacs depuis le 22 janvier. Natif de Pékin, c’est un parfait francophone. Ce diplomate a été en poste en France et au Gabon, et ambassadeur de Chine au Niger, au Sénégal et au Congo.

• Horst Köhler

L'envoyé spécial des Nations unies pour le Sahara occidental, Horst Köhler, arrivant à Genève le 5 décembre 2018.

L'envoyé spécial des Nations unies pour le Sahara occidental, Horst Köhler, arrivant à Genève le 5 décembre 2018. © Martial Trezzini/AP/SIPA

Ancien président de la République fédérale d’Allemagne. Émissaire de l’ONU pour le Sahara occidental. Il a réussi à réunir Algériens, Marocains, Sahraouis et Mauritaniens autour d’une même table à Genève, fin 2018, pour des discussions directes : une première depuis six ans.


>>> À LIRE – Sahara occidental : Horst Köhler, un nouveau prêcheur dans le désert


• Mankeur Ndiaye

Mankeur Ndiaye

Mankeur Ndiaye © UN Photo

Ex-chef de la diplomatie sénégalaise, il a été nommé le 6 février envoyé spécial pour la Centrafrique. Aux côtés de Guterres, il retrouvera un compatriote, le juriste Adama Dieng, aujourd’hui conseiller spécial pour la prévention du génocide.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte