Dossier

Cet article est issu du dossier «Gbagbo acquitté : une nouvelle donne pour la Côte d'Ivoire»

Voir tout le sommaire
Politique

Côte d’Ivoire : la vie de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé depuis leur libération

Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo (à d.) à La Haye, le 15 janvier, le jour de leur acquittement. © Peter Dejong/ANP/AFP

Depuis leur libération sous condition par la CPI, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont chacun reçu la visite de proches. Si le premier séjourne temporairement en Belgique, le second attend toujours à La Haye, dans un hôtel cinq étoiles, qu’un pays accepte de l’accueillir.

Libéré sous condition par la CPI, le 1er février dans la soirée, Laurent Gbagbo a immédiatement appelé plusieurs de ses amis pour leur annoncer la nouvelle. « Je suis libre ! » a-t-il lancé à l’un d’eux sur un ton enjoué. Transféré pendant quelques jours dans un hôtel de Delft, une ville proche de Rotterdam (Pays-Bas), il a ensuite pris la direction de la Belgique, où il a obtenu une autorisation de séjour de quatre-vingt-dix jours.

Visite de quelques proches pour Gbagbo

Depuis le 5 février, l’ancien président ivoirien réside dans une commune de l’agglomération bruxelloise. Il n’a pour le moment reçu la visite que d’un cercle très restreint de proches, comme Nady Bamba, sa seconde épouse, Raïs, leur fils, et Christophe Blé, son médecin. « Il est fatigué et a besoin de repos », confie l’un de ses amis. Gbagbo a également téléphoné à des membres de sa famille.


>>> À LIRE – Gbagbo acquitté : une nouvelle donne pour la Côte d’Ivoire


Blé Goudé attend dans un hôtel de La Haye

De son côté, Charles Blé Goudé, lui aussi acquitté le 15 janvier, attend aux Pays-Bas qu’un pays accepte de l’accueillir. L’ex-ministre de la Jeunesse a obligation de résider dans un État membre de la CPI tant que l’hypothèse d’un procès en appel n’est pas écartée. La Suède, dont il avait été question et où vit l’une de ses sœurs, n’a finalement pas ses faveurs. « Il n’est pas pressé », assure un intime.

Logé dans une « suite junior » d’un hôtel cinq étoiles de La Haye, payée par la CPI, qui assure aussi sa sécurité, Blé Goudé est entouré de trois à cinq proches, parmi lesquels l’une de ses cousines, la sœur de sa femme et Me Seri Zokou, son avocat. Comme durant ses années de prison, l’ex-chef des Jeunes Patriotes reçoit beaucoup. Les visites, lors desquelles les portables sont interdits, sont toujours encadrées.

Lire les autres articles du dossier

«Gbagbo acquitté : une nouvelle donne pour la Côte d'Ivoire»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte