Tourisme

Au Sénégal, l’écotourisme de luxe se déploie

Le Blue Bay, nouvel espace VIP du Lamantin Beach Resort & Spa, à Saly. © Youri Lenquette

En investissant plus de 1,5 milliard de F CFA, le Lamantin Beach Resort & Spa de Saly a inauguré le Blue Bay, un espace écoresponsable haut de gamme, et compte développer le concept dans le pays.

Une vingtaine de chambres haut de gamme de 41 m² chacune, dont la moitié en rez-de-jardin avec terrasse et vue directe sur la plage, les cocotiers, la mer. Les autres, au premier étage, avec vue latérale imprenable sur le grand bleu. Une piscine privée à débordement sur l’océan, avec jacuzzi et transats…

Le Lamantin Beach Resort & Spa, cinq-étoiles situé à Saly (à 80 km au sud de Dakar), sur la Petite-Côte, a inauguré à la mi-décembre le Blue Bay : un espace VIP aux décors et prestations encore plus haut de gamme et écoresponsables, pour une clientèle en quête de luxe et soucieuse de préserver l’environnement.


>>> À LIRE – Sénégal – Hôtellerie : luxe, calme et bonnes affaires


De fait, le bâtiment et ses abords, tout en bois et alimentés à l’énergie solaire, ainsi que la décoration, utilisent des matériaux quasi exclusivement naturels (sols en bois, marbre ou jonc de mer, etc.).

Écologie cinq étoiles

« C’est un concept unique en Afrique de l’Ouest, assure Éric Philibert, directeur associé du Lamantin. Il a été inspiré par certains clients africains – qui représentent environ 55 % de nos visiteurs. Ils souhaitaient un hôtel plus intimiste et select, respectueux de l’environnement et situé face à la mer. Nous avons compris la demande. » Ce qui a nécessité un investissement de plus de 1,5 milliard de F CFA (près de 2,3 millions d’euros).

Aujourd’hui, le groupe, qui emploie plus de 300 collaborateurs et a réalisé environ 5 milliards de F CFA de chiffre d’affaires en 2017, compte développer le concept et proposer une nouvelle forme d’hôtellerie de loisirs attentive à l’environnement dans la catégorie du haut de gamme.

Il donne ainsi un second souffle à l’écotourisme de luxe et durable sur lequel avait misé la famille Touly, propriétaire du groupe, dès l’ouverture du Lamantin, en 2005 : les 146 chambres et suites de l’établissement, construites par des artisans locaux, épousent la forme des cases rondes de l’architecture sérère ; son spa abrite le premier centre de balnéothérapie d’Afrique de l’Ouest… L’un des projets du groupe Lamantin Beach Resort & Spa est d’ouvrir une maison d’hôte, ainsi qu’un lodge haut de gamme, dans les îles du Saloum.

 

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte