Electricité

Maroc : Platinum Power menacé par le conflit entre Omar Belmamoun et Michael Toporek

Omar Belmamoun et Michael Toporek (à d.) © JA

Omar Belmamoun, le PDG de Platinum Power, et l’actionnaire américain Michael Toporek se livre une bataille qui met en péril l'avenir de la société marocaine spécialisée dans la production d’électricité d'origine renouvelable.

L’avenir de la société marocaine spécialisée dans la production d’électricité renouvelable Platinum Power n’a jamais été aussi incertain. Les deux principaux actionnaires de ce qui pouvait être une success-story mènent l’un contre l’autre une bataille qui remet en question la réalisation des projets annoncés dans le royaume, mais aussi en Côte d’Ivoire et au Cameroun.

En 2016, Othman Alaoui, alors directeur de l’entreprise, évoquait jusqu’à vingt-cinq projets nécessitant 4 milliards de dollars d’investissement, dont quatre au Maroc représentant plus de 100MW.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte