Politique

Tête-à-tête Tshisekedi-Sassou Nguesso, Abdou Abarry à l’ONU, rencontre Pompeo-Messahel…

Le nouveau président de la RDC a demandé à son homologue brazzavillois de jouer le médiateur avec la France, le diplomate Abdou Abarry nommé ambassadeur du Niger auprès de l’ONU, le ministre des Affaires étrangères algérien rencontre le secrétaire d’État américain… Chaque semaine, Jeune Afrique vous invite dans les coulisses de la diplomatie africaine.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 12 novembre 2019 à 16:50

© JA

• Congo-RD Congo : DSN médiateur ?

Denis Sassou Nguesso, président du Congo-Brazzaville. © Wang Zhao/AP/SIPA

Denis Sassou Nguesso, président du Congo-Brazzaville. © Wang Zhao/AP/SIPA

Lors de leur long tête-à-tête, le 7 février à Brazzaville, Félix Tshisekedi a demandé à Denis Sassou Nguesso de l’aider à apaiser ses relations avec la France, premier pays à avoir émis des doutes sur sa victoire à la présidentielle mais à qui, selon son entourage, il souhaite réserver sa première visite en Europe. Il compte aussi sur DSN pour l’aider à se rapprocher de l’UE.


>>> À LIRE – RDC : Félix Tshisekedi veut « redynamiser » les relations avec l’Union européenne


• ONU-Niger : Abarry à New York

Après avoir représenté l’UA à Kinshasa pendant trois ans, Abdou Abarry devient ambassadeur du Niger auprès de l’ONU, à New York. Avant de partir, le diplomate et la Burkinabè Minata Samate-Cessouma, commissaire aux Affaires politiques de l’UA, venue représenter Moussa Faki Mahamat à la cérémonie d’investiture de Félix Tshisekedi, avaient remis au président son invitation pour le prochain sommet de l’UA. « Fatshi » s’était aussitôt engagé à l’honorer.

• Algérie-États-Unis : 28 minutes chrono

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel (à g.), et son homologue américain Mike Pompeo, le 19 janvier 2019 à Washington. © Sait Serkan Gurbuz/AP/SIPA

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel (à g.), et son homologue américain Mike Pompeo, le 19 janvier 2019 à Washington. © Sait Serkan Gurbuz/AP/SIPA

L’entretien du secrétaire d’État Mike Pompeo avec Abdelkader Messahel, le ministre algérien des Affaires étrangères, le 29 janvier à Washington, n’a pas uniquement porté sur les relations bilatérales. Les deux hommes, qui se sont vus durant vingt-huit minutes, ont surtout évoqué la crise libyenne et la situation au Sahel. Les Américains, qui déploient des drones dans la région, surveillent de très près les groupes terroristes qui y sont actifs.