Dossier

Cet article est issu du dossier «Les assureurs africains à l'heure de la diversification»

Voir tout le sommaire
Assurances

Takaful, le nouveau filon de l’assurance marocaine

La filiale d’Attijariwafa Bank, Wafa Assurance, se lance dans l’activité. © Hassan Ouazzani pour JA

Bientôt opérationnel, ce produit « charia-compatible » attendu de longue date va permettre aux compagnies d’accroître leur taux de pénétration dans le royaume.

Le marché de la finance participative au Maroc, celle respectant les préceptes de l’islam, est en passe d’être complété. D’après les professionnels, le Takaful, l’équivalent de l’assurance conventionnelle dans cette nouvelle industrie financière, sera opérationnel à partir du second semestre. Après plusieurs mois d’attente, le projet d’amendement du code des assurances qui inclut le cadre légal du Takaful a été, en effet, adopté au mois d’octobre par le gouvernement et a entamé son parcours législatif.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Lire les autres articles du dossier

Fermer

Je me connecte