Politique

Niger : après le limogeage d’Hassoumi Massaoudou, la bataille pour la succession à la tête de l’État

Massaoudou Hassoumi (Niger), ministre de l'Intérieur du Niger.Hôtel Le collectionneur, 57, rue de Courcelles; 75008 Paris le 2 juillet 2015.© Sandra Rocha pour Jeune Afrique © Sandra Rocha pour JA

Véritable séisme politique, le limogeage de Hassoumi Massaoudou, le puissant ministre des Finances, a donné le coup d’envoi de la bataille pour la succession de Mahamadou Issoufou.

Il a suffi de quelques secondes, ce jeudi 31 janvier au soir, à la télévision nationale, pour bouleverser la scène politique du Niger. Quelques mots, sans explication ni fioritures, et le ministre des Finances, Hassoumi Massaoudou, était débarqué du gouvernement. Aussitôt, ses détracteurs ont fêté sa chute. L’opposition, qui a tant fustigé sa loi de finances 2018, perdait un de ses principaux adversaires.

Mais c’est au sein du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS, au pouvoir), dont Massaoudou est l’un des fondateurs, que le séisme a été le plus fort. Dans les arcanes du pouvoir, y compris au gouvernement, beaucoup ont été surpris par la décision du chef de l’État.

L’affaire durait pourtant depuis plusieurs semaines. « Massaoudou essayait d’entretenir une dissidence à l’intérieur du parti », affirme une source au PNDS. Son objectif : la présidentielle de 2021.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte