Politique

Andry Rajoelina : « À Madagascar, nous avons tout pour réussir »

Andry Rajoelina, président de Madagascar. © Toni rasoamiaramanana

En quoi le chef de l'État nouvellement élu est-il différent de l'homme qui dirigea la transition jusqu'en 2014 ? Lors d'un entretien exclusif au palais d'Iavoloha, il dévoile ses objectifs et assure vouloir incarner le changement.

Antananarivo, stade de Mahamasina, le 19 janvier. Sous un soleil de plomb, le nouveau chef de l’État, Andry Rajoelina, 44 ans, savoure l’instant. Plus de 30 000 personnes sont venues assister à sa cérémonie d’investiture. Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina, ses prédécesseurs (et jadis adversaires), sont également présents. Une page se tourne avec son élection, confirmée le 8 janvier par la Haute Cour constitutionnelle (55,66 % des voix).

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte