Conso & Distribution

Le fonio, la nouvelle star des céréales bio cultivées en Afrique de l’Ouest

Le fonio est une céréale cultivée en Afrique depuis plus de cinq mille ans.

Le fonio est une céréale cultivée en Afrique depuis plus de cinq mille ans. © Pixnio/CC/Richard Nyberg, USAID

Céréale cultivée en Afrique de l’Ouest, le fonio est désormais prisé à travers le monde par les adeptes de l’alimentation bien-être et sans gluten.

Le fonio serait-il devenu le nouveau quinoa ? À n’en pas douter, cet aliment ouest-africain, riche en nutriments (magnésium, zinc, calcium), fait de plus en plus d’émules aux États-Unis comme en Europe.

Si cette céréale sans gluten, qu’on peut déguster froide ou chaude, est disponible dans toutes les boutiques de produits dits « exotiques », notamment à Paris, on ne compte plus les enseignes spécialisées dans l’alimentation bio et privilégiant le commerce équitable qui en proposent. On peut même se procurer du fonio (10 euros en moyenne le kilo) sur des sites d’e-commerce comme Bienmanger, Smartfooding, Greenweez ou Etsy.

“La graine du paresseux”

« Le fonio est une céréale cultivée en Afrique depuis plus de cinq mille ans. On la trouve en Guinée (premier pays producteur), au Mali, au Burkina Faso, dans le nord du Nigeria, au Ghana, au Bénin, au Tchad ainsi que dans le sud du Sénégal. Elle est tellement facile à cultiver qu’on l’a surnommée “la graine du paresseux”. Il suffit d’épandre les semences sur un champ à peine labouré, après une pluie. De surcroît, elle ne craint pas l’aridité », explique le chef cuisinier sénégalais Pierre Thiam, installé à New York, qui a fait de cette plante herbacée son cheval de bataille.

En août 2017, déjà, il vantait ses mérites à l’occasion d’une conférence TedGlobal organisée à Arusha, en Tanzanie. Le chef a, par ailleurs, lancé Yolélé Foods, une entreprise qui propose des ingrédients nutritifs d’origine africaine, et dont le fonio est le produit phare.

« Nous travaillons en partenariat avec des coopératives en Afrique de l’Ouest, mais aussi avec des ONG dans le cadre du commerce équitable. Ainsi, nous distribuons le fonio aux États-Unis à travers divers supermarchés, des chaînes de restaurant, mais aussi en ligne. »


>>> À LIRE – Agriculture : succès du maraîchage en Afrique francophone


Pour tous les goûts

Gaia, une société française spécialisée dans la vente de produits bio et végétaliens, a créé sa propre filière de fonio grâce à sa collaboration, depuis 2006, avec sept villages du Burkina Faso et l’ONG L’Orange bleue Afrique-Action bio solidaire.

En 2017, la Guinée, le Mali, le Sénégal et le Burkina Faso en ont exporté plusieurs milliers de tonnes

En 2017, la Guinée, le Mali, le Sénégal et le Burkina Faso en ont respectivement exporté 514 233 tonnes (contre 496 953, en 2016), 33 441 tonnes, 1 943 tonnes et 10 068 tonnes, selon les estimations de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Le fonio est une graine qui s’adapte à tous les types de cuisine. « Habituellement, il est cuit à la vapeur, à l’instar du couscous, auquel il ressemble beaucoup ; mais il peut aussi être préparé comme le riz. Il est consommable en simple garniture, en salade, sous forme de pain et même de dessert, reprend Pierre Thiam. Mon prochain livre de cuisine, qui sera publié à l’automne 2019, lui est exclusivement consacré, avec plusieurs recettes de mon cru et des plats traditionnels. »

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte