Télécoms
Airtel Networks Limited est le numéro 3 du marché nigérian avec 33,68 millions d’abonnés (22,8 %). © Sunday Alamba/AP/SIPA

Cet article est issu du dossier

Télécoms : les derniers paris d’Airtel

Voir tout le sommaire
Économie

Télécoms : Jio menace le leadership d’Airtel en Inde

À New Delhi, la guerre des prix lancée par Jio et la fusion entre Vodafone India et Idea, effective depuis août 2018, ont fortement ébranlé Bharti Airtel.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 4 février 2019 à 11:59

Un étalage de smartphones. © Sylvain Cherkaoui pour JA

Le groupe fondé par Sunil Bharti Mittal, pionnier et leader du marché indien jusque-là, est désormais relégué à la deuxième place, avec quelque 340 millions d’abonnés dans le sous-continent, derrière Vodafone Idea (421 millions d’abonnés).

Quant à Jio (280 millions d’abonnés), mené par le tycoon Mukesh Ambani, éternel rival de Sunil Mittal, ses tarifs très abordables dans l’internet mobile et ses feature phones (téléphones basiques à 20 dollars) font un tabac depuis 2016, ce qui a forcé Bharti Airtel à baisser ses prix… et donc à casser ses marges.

Politique commerciale agressive

Sunil Mittal veut croire que le plus dur est passé pour son groupe. « Il y a dix ans, nous étions dix opérateurs de télécoms en Inde. L’irruption de Jio, avec une politique commerciale agressive, en a fait disparaître beaucoup, avec près de 50 milliards de dollars de destruction de valeur dans notre secteur. Nous ne sommes désormais plus que trois grands opérateurs, de tailles comparables. On peut espérer que l’hémorragie va s’arrêter dans les prochains mois au vu de ce nouvel environnement, même s’il reste concurrentiel », expliquait-il le 23 janvier à Bloomberg Quint, lors d’une interview en marge du Forum économique de Davos.

À la différence de Jio, qui mise essentiellement sur l’accroissement de sa part du marché indien – il compte atteindre les 400 millions d’abonnés dès 2019 –, Bharti Airtel, qui accuse son concurrent de dumping, entend concentrer ses efforts d’investissement et commerciaux sur les segments de clientèle les plus profitables et gagner des parts de marché en revenus.