Politique

Maroc : la garde rapprochée de Salaheddine Mezouar

Salaheddine MEZOUAR - Maroc - patron du parti RNI - Rabat le 21 mai 2013 Hassan Ouazzani pour ja © Hassan Ouazzani pour Jeune Afrique ; aic press ; DR

Depuis son élection, en mai dernier, à la tête de la CGEM (le patronat marocain), il affronte sa première crise. En interne, des voix s'élèvent pour critiquer ses méthodes de management, jugées peu fédératrices. Pour l'aider à traverser cette tempête, l'ex-ministre des Affaires étrangères, qui présida le parti RNI, compte sur quatre vaillants mousquetaires.

• Jaouad Hamri

https://twitter.com/hamrioffice

Président du conseil de surveillance de la Banque marocaine pour le commerce et l’industrie (BMCI). A travaillé au sein du cabinet de Mezouar quand celui-ci était ministre des Affaires étrangères. Reste le « Monsieur chiffres et finances » du patron des patrons.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte